×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Grosses attentes sur Attijariwafa bank Sénégal
De notre envoyé spécial à Dakar, Nouaim SQALLI

Par L'Economiste | Edition N°:2315 Le 10/07/2006 | Partager

. Accélérer la baisse des taux. Faciliter aussi le financement des PMELes milieux financiers dakarois ont vibré vendredi 7 juillet aux rythmes de la cérémonie d’inauguration d’Attijariwafa bank Sénégal, première filiale africaine du groupe bancaire marocain (cf. www. leconomiste.com).L’agence «Point E», située au cœur du quartier des affaires de la capitale, a accueilli, à cette occasion, les premiers ministres des deux pays, Driss Jettou et Macky Sall. Plusieurs membres des deux gouvernements étaient également des festivités, dont notamment du côté marocain, Karim Ghellab, ministre de l’Equipement et des Transports, et Salaheddine Mezouar, ministre du Commerce et de l’Industrie. Le PDG du groupe ONA, Saâd Bendidi, a aussi fait le déplacement de même que de nombreux membres de la communauté marocaine des affaires. Par ailleurs, le top management du groupe bancaire marocain était au grand complet. Ce déploiement massif des personnalités marocaines témoigne de l’importance de l’événement qui marque un tournant dans l’expansion internationale d'Attijariwafa bank. «L’inauguration d’Attijariwafa bank Sénégal n’est pas un simple événement professionnel. Elle initie et confirme la vocation africaine de notre groupe», souligne dans son discours Khalid Oudghiri, président du groupe Attijariwafa bank.Au-delà des propos protocolaires, le Premier ministre sénégalais a lancé un message clair aux responsables de la filiale. «Nous souhaitons qu’Attijariwafa bank puisse contribuer à réduire le coût du crédit proposé sur le marché pour faire la différence avec la concurrence. Nous comptons également sur son rôle dans l’accompagnement des PME/PMI et de la microfinance». Le chef du gouvernement a aussi insisté sur le rôle de la banque marocaine auprès des Sénégalais résidents à l’étranger.Dans son allocution, Driss Jettou a rejoint cette idée en insistant sur le rôle de la nouvelle structure dans le développement des flux d’investissement entre les deux pays. «Attijariwafa bank Sénégal confirme l’intérêt des opérateurs marocains pour la région de l’UMOA. Elle devrait aussi constituer une plate-forme d’échange entre le Maghreb, l’Afrique et l’Europe», note-t-il. Saâd Bendidi a insisté, pour sa part, sur le principe d’investissement rentable et durable qu’incarne cette filiale. Il a affirmé qu’elle sera une porte d’entrée pour le groupe vers la région de l’Afrique de l’Ouest. Khalid Oudghiri a clôturé les allocutions en soulignant l’engagement du groupe pour le développment et la modernisation des services bancaires au Sénégal afin de garantir un accès plus large de la population au système financier. Aussi, il a affiché sa détermination à définir un plan de croissance ambitieux pour intégrer la filiale sénégalaise dans l’essor du groupe au Maroc et à l’étranger.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc