×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Gouvernance: Les PDG faussent le jeu

Par L'Economiste | Edition N°:2299 Le 16/06/2006 | Partager

. Ils gèrent et contrôlent l’entreprise.... ... cooptent aussi les administrateurs. Peu de place au dialogueCOMMENT fonctionne le Conseil d’administration (CA) au Maroc? Une enquête menée en 2005(1) par la Commission éthique et bonne gouvernance de la CGEM, la Fondation CGEM pour l’entreprise, avec le soutien du Center For International Private Enterprise (CIPE), confirme un trait commun: le PDG, comme le prévoit la loi, cumule des fonctions à la fois de président du Conseil et de directeur général. En clair, le PDG est à la fois le chef de l’exécutif, chargé de gérer la firme, et président de l’organe chargé d’effectuer le contrôle. Dans ce contexte, quelle est la capacité réelle des administrateurs à contrôler un président qui les a cooptés? Très faible, d’autant que ces derniers disposent rarement du temps nécessaire, et d’information suffisante pour remplir leur mission.Selon l’enquête, le Conseil se réunit 2 à 3 fois par an en moyenne pour des sessions d’une demi-journée. «Ces réunions sont destinées à remplir l’obligation légale d’approbation des comptes et à prendre certaines décisions dont la compétence est exclusivement réservée au CA. Les débats sont rares et il n’y a pas de revue systématique de la stratégie, ni d’analyse des forces et faiblesses de l’entreprise», précise Rachid Belkahia, président de la Commission éthique et bonne gouvernance de la CGEM. Rares sont les contacts entre le CA et les dirigeants de la société autres que le président. En outre, les administrateurs assistent rarement à l’assemblée générale annuelle bien qu’ils soient élus par l’AG des actionnaires. En fait, ils rendent compte au seul président.Rares également sont les entreprises dotées de comités (audit, rémunérations, sélection des administrateurs). Le CA est souvent réduit à une chambre d’enregistrement qui entérine les décisions prises par le président. De plus, peu d’entreprises sont outillées de dispositifs clairs, objectifs et efficaces de nomination et d’évaluation du CA. «La notion d’administrateur indépendant des managers, des actionnaires et de l’entreprise, recruté sur des critères de compétence professionnelle, d’intégrité et de disponibilité, n’existe pratiquement pas».Enfin, les chartes précisant les droits et obligations des administrateurs sont quasi-inexistantes.


Comment ça se passe en France

Toutes les sociétés du CAC 40 se sont mises au diapason en l’espace de 10 ans:- Les conseils des sociétés du CAC 40 se réunissent 7 à 8 fois par an et plus de 40% des administrateurs sont indépendants;- Leurs conseils sont composés de 25% d’administrateurs étrangers et de 8% de femmes;- Le temps moyen consacré par les administrateurs à la préparation du CA est de 180 heures par an;- 100% des conseils sont dotés d’une charte de l’administrateur; - 50% des conseils procèdent à une évaluation de leurs travaux par voie interne ou par conseil extérieur;- L’information sur le gouvernement d’entreprise et l’agenda du conseil sont de plus en plus riches;- Tous les conseils sont dotés de comité d’audit qui se réunit en moyenne 6 fois par an;- Les fonctions de président et de directeur général sont dissociées dans 40% des cas, ce qui permet au président de mieux se concentrer sur le fonctionnement du conseil, la stratégie de l’entreprise et le contrôle du management. - Les rémunérations des dirigeants font l’objet de publications dans le rapport annuel;- Les cumuls de mandats ont été limités par la loi, ce qui a permis de réduire l’endogamie qui prévalait par le passé.M. K.---------------------------------------------------------------------------(1) Les résultats de cette enquête qui porte sur 40 entreprises faisant appel public à l’épargne sont disponibles sur le site web www.cgem.ma.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc