×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Focus

Gestion déléguée
Agadir mise sur les sociétés locales

Par L'Economiste | Edition N°:3507 Le 13/04/2011 | Partager
Création de trois entités pour externaliser la gestion de certains services
Les déchets, les parkings et la production d’énergie sont concernés

Transport, déchets… La Commune urbaine d’Agadir ne délègue pas beaucoup. Pourtant Tariq Kabbage, le président du Conseil de la ville dit ne pas être contre l’externalisation d’un certain nombre de services, mais à un meilleur coût. En attendant, la Commune urbaine d’Agadir mise sur l’option des sociétés de développement local pour une meilleure gestion de certaines activités. Ce sont des entités de partenariat entre la commune et une entreprise publique ou privée pour la gestion d’un service urbain donné, est-il indiqué. C’est ainsi que la création de trois de ces sociétés est au programme. Il s’agit notamment d’une entité dédiée à la protection de l’environnement précisément pour la collecte des déchets ménagers mais aussi pour la gestion des parkings de la ville. Pour ce dernier volet, il s’agit de mettre en place une société mixte avec la CDG (Caisse de dépôt et de gestion). En septembre dernier l’opération était au stade de l’élaboration des statuts et les élus avaient indiqué que l’entité devait démarrer son activité en janvier dernier. Mais depuis, les élus n’ont rien annoncé de nouveau à ce sujet.
La production d’énergie à partir du biogaz de l’ancienne décharge est l’activité de la troisième société de développement local au programme. Selon Kabbage, le dossier en question sera à l’ordre du jour à la session ordinaire de la commune de ce mois d’avril. En matière de déchets, les élus sont préoccupés par la nouvelle décharge. De leur avis, le gestionnaire ne respecte pas les termes du cahier des charges. Faux, répondent les représentants du groupement Tecmed Maroc-Urbase en charge de l’exploitation de la nouvelle décharge. Selon eux, l’entreprise a rempli ses engagements et les contraintes sur lesquelles bute aujourd’hui ce chantier ne sont pas liées aux engagements du gestionnaire délégué. Pour un responsable du groupe, c’est le retard qu’a pris la mise en service du centre de tri. «Nous avons mis en place une plateforme et nous attendons un ordre de service de la commune urbaine pour l’équiper», indique-t-il. L’autre contrainte qui marque aujourd’hui la nouvelle décharge, c’est le volume important de lixiviat que génèrent les déchets. «C’est bien plus que ce qui était prévu dans l’étude réalisée en 2005. Nous avions pourtant dépassé les estimations en la matière. Mais aujourd’hui en raison du taux d’humidité et de la pluviométrie dans la zone, il est trop important par rapport aux capacités de stockage des casiers», explique un responsable du dossier au niveau de l’entreprise gestionnaire déléguée. Selon lui, pour l’heure, une offre a été faite à la Commune pour résoudre ce problème par le biais de l’installation de systèmes de traitement pour l’évaporation du lixiviat à près de 95%.


Transport


Le transport urbain est un autre service que la commune a délégué l’an dernier. Ainsi, depuis septembre, l’entreprise Alsa a pris en charge le transport urbain de la ville et continue à renforcer son parc d’autobus. Le démarrage s’est effectué avec 80 autobus en septembre dernier. Aujourd’hui le nombre a atteint 110 pour compter 156 d’ici l’été prochain, avancent les responsables d’Alsa.


Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc