×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

General Tire: L'exercice 1999 sera déficitaire

Par L'Economiste | Edition N°:655 Le 08/12/1999 | Partager

· Les résultats négatifs sont estimés à quelque 40 millions de DH
· La mise à niveau de l'usine a pris du retard et a perturbé la productivité
· Les marchés à l'export ont été caractérisés par une forte pression sur les prix

Pour la deuxième année consécutive, General Tire Maroc annonce un résultat négatif. L'exercice 1998 s'était soldé par une perte de 17 millions de DH, les prévisions pour 1999 sont encore plus alarmantes. "Les résultats négatifs prévisionnels 1999 sont de l'ordre de 40 millions de DH", annonce la Direction Générale dans un communiqué officiel.
Pourtant, la Direction financière semblait sûre d'elle, lorsqu'elle annonçait au début de l'année que le résultat net après impôts était estimé à 15 millions de DH pour 1999 et à 32 millions pour 2001. "Dès 1999, nous commencerons à récolter les fruits des énormes sacrifices consentis ces dernières années et plus particulièrement en 1998", avait déclaré à L'Economiste, M. Manfred Seif, directeur financier. Ce ne fut qu'illusions.
Dans son communiqué, la Direction Générale explique que la mise à niveau de l'outil de production en termes d'organisation et d'installation de nouveaux équipements a pris plus de temps que prévu, "ce qui a perturbé gravement la productivité de l'entreprise pendant les neuf premiers mois de l'année". Misant sur la qualité pour faire face à la concurrence, General Tire avait entamé début 1999 une restructuration de son usine de manière à améliorer sa capacité de production et sa compétitivité. L'autre cheval de bataille du fabricant de pneumatiques était le développement de son activité à l'export, profitant de l'appui de sa maison mère Continental. Mais là aussi la déception a été grande. "Les marchés export, notamment l'Europe, ont été marqués par une forte pression sur les prix, ce qui a amené la société à revoir ses engagements en la matière", est-il expliqué. Autrement dit, la société se tourne une nouvelle fois vers les marchés local et nord africain en priorité. Mais ce n'est pas tâche facile, notamment sur le marché local où la concurrence est rude. Le marché reste dominé par Good Year et connaît une affluence de produits importés et de contrebande. Le prix et l'innovation en termes de nouveaux produits semblent être les seules issues. Quant à la conquête de nouveaux marchés, notamment le Maghreb, General Tire devra jouer les cartes ISO 9001 et réseau Continental. Les objectifs fixés par le management de la société sont clairs. A court terme, la productivité devra être augmentée de plus de 30% pour retourner à l'équilibre. A plus long terme, General Tire devra retourner à un niveau de résultat net d'exploitation de +5% dès l'exercice 2001 et se préparer à l'ouverture des frontières.

Hanaa FOULANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc