×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Gaza: La situation empire

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. Un Palestinien tué et un journaliste enlevé à Gaza UN Palestinien a été tué hier mardi par l’armée israélienne en Cisjordanie tandis que des tractations étaient en cours à Gaza pour la libération d’un journaliste enlevé la veille, la violence ne connaissant aucun répit alors que l’Intifada entre dans sa cinquième année. C’est symboliquement à Jénine, un haut lieu de l’Intifada dans le nord de la Cisjordanie que la dernière victime de quatre ans de violence meurtrière est tombée. Saleh Bilalou, 47 ans, un malade mental, a été tué d’une balle dans le ventre quand des soldats israéliens ont tiré sur lui alors qu’il violait le couvre-feu imposé sur la ville depuis la veille. Une source militaire israélienne a pour sa part affirmé que le Palestinien a été blessé d’une balle à la jambe alors qu’il se trouvait sur un toit dont il est tombé, ce qui a provoqué sa mort. L’armée israélienne mène depuis lundi dernier une vaste opération à Jénine. La mort de Bilalou porte à 4.345 le nombre de personnes tuées depuis le début de l’Intifada le 28 septembre 2000, dont 3.326 Palestiniens et 948 Israéliens. Dans une déclaration à l’occasion du 4e anniversaire de l’Intifada, le principal conseiller du dirigeant palestinien Yasser Arafat, Nabil Abou Roudeina, a affirmé que la «seule voie pour la paix passe par un cessez-le-feu total, la fin des assassinats et le retour à la table des négociations». «Le peuple palestinien reste attaché à ses droits et à l’établissement de son Etat indépendant avec Jérusalem comme capitale. C’est le seul chemin pour parvenir à la paix, à la sécurité et à la stabilité dans la région», a-t-il ajouté. L’anniversaire de l’Intifada tombe alors qu’une nouvelle polémique fait rage entre Palestiniens et Israéliens à propos de l’Esplanade des mosquées, troisième lieu saint de l’islam à Jérusalem Est, où une visite d’Ariel Sharon, alors chef de l’opposition israélienne et aujourd’hui Premier ministre, avait été l’étincelle qui a déclenché les violences.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc