×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

G20 au Brésil: Relance de Doha?

Par L'Economiste | Edition N°:2357 Le 08/09/2006 | Partager

. Rencontre entre les principaux négociateurs ce week-endLes représentants des pays émergents du G20 rencontrent les principaux négociateurs de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) samedi et dimanche à Rio de Janeiro afin de jeter les bases d’une reprise du cycle de négociations de Doha sur la libéralisation des échanges mondiaux. La réunion ministérielle du G20 «est un premier pas» vers la relance de ce cycle, suspendues en juillet, a déclaré mercredi à Brasilia le directeur du département économique du ministère brésilien des Affaires étrangères, Roberto Azevedo. L’objectif de la rencontre est d’adresser un signal politique clair -«Il doit y avoir une relance du cycle de Doha le plus tôt possible»- et de «définir les bases» sur lesquelles peuvent repartir les négociations, a ajouté le responsable. Les pays en voie de développement veulent montrer qu’ils sont prêts, de leur côté, à relever le défi. Outre les pays émergents du G20, groupe animé principalement par le Brésil, des représentants des pays les moins avancés (PMA), du groupe Afrique/Caraïbes/Pacifique (ACP), des pays en voie de développement du G33 et du groupe africain de l’OMC participent ainsi à la réunion. La représentante du ministère américaine du Commerce Susan Schwab, le commissaire européen au Commerce Peter Mandelson, le ministre japonais de l’Agriculture Shoichi Nakagawa seront présents, de même que le DG de l’OMC Pascal Lamy. Les responsables du pays en développement se réunissent samedi avant de recevoir dimanche les représentants des pays riches au cours de réunions séparées. Pour autant, personne ne s’attend à un déblocage des négociations à Rio.  Pour Azevedo, il s’agit d’une réunion de «réflexion» et non de «décisions ou de négociations». Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc