Entreprise Internationale

Fusion Boeing-McDonnell: Airbus chancelle

Par L'Economiste | Edition N°:291 Le 31/07/1997 | Partager

Après de longues discussions, la Commission Européenne s'est prononcée en faveur de l'union de Boeing et McDonnell Douglas. La fusion des avionneurs américains place Airbus dans une situation délicate.


La Commission Européenne a donné son feu vert pour la fusion des deux constructeurs aéronau-tiques américains Boeing et McDonnell Douglas (MDD). Cette union, fortement contestée par les Quinze, va renforcer une position déjà dominante de Boeing. La menace se précise donc pour Airbus. Du côté européen, à défaut de s'opposer à ce regroupement, il s'agit de limiter les conséquences sur Airbus en demandant des garanties sur la concurrence dans le secteur.
Ce n'est qu'à la dernière minute que Boeing a fait quelques concessions aux Européens; concessions jugées mineures par certains membres. En effet, Boeing s'est engagé à geler pendant dix ans les contrats d'exclusivité conclus, sur une période de 20 ans, avec les compagnies américaines Continen-tal, Delta et American.
Le constructeur américain s'est également engagé à ne plus négocier de tels contrats à l'avenir. Selon M. Karel Van Miert, commissaire européen à la Concurrence, si ces contrats avaient été maintenus, ils auraient éliminé tous les concurrents du marché pendant une période de 20 ans au moins.

Transfert de fonds


Outre cet engagement, la Commission a obtenu une limitation des risques de transferts de fonds et de technologies entre les pro-grammes militaires de MDD et les avions civils de Boeing. Le mode d'emploi de ces brevets est également inclus dans l'accord. «Le prix de vente doit être raisonnable», souligne le commissaire à la Concurrence. La presse française indique que cet avantage n'est pas de la même taille que l'importance de cette fusion et «Airbus n'a qu'à bien se tenir».
Le respect des règles de la concurrence est l'argument utilisé par l'Exécutif bruxellois pour forcer la main aux Américains.
En cause, cette union menace la concurrence mondiale, notamment européenne. Ceci est d'autant plus vrai que la nouvelle entité américaine détiendra désormais 70% du marché des avions commerciaux de plus de 100 places.
Le marché militaire n'est pas écarté. Avec cette fusion, Boeing-MDD, qui pèse 14 milliards de Dollars, verra sa part de marché dans le domaine des avions militaires augmenter.

Réserves françaises


Par ailleurs, il est à souligner qu'une crise ouverte n'aurait pas été une bonne solution. D'une part, les Américains ne disposaient pas de moyens légaux leur permettant de s'opposer au veto de Bruxelles. D'autre part, les Européens s'exposaient à «des mesures de représailles».
Ce mariage, même assorti de conditions, rend donc la situation du GIE Airbus encore plus critique. Ce dernier devra donc affronter le géant mondial de l'aéronautique civile avec un déséquilibre flagrant. C'est pourquoi, indique la Tribune, l'avionneur européen devra accélérer sa transformation en société anonyme.
Les Français, pour leur part, ont exprimé des réserves quant à cette fusion. Le gouvernement français exige que les engagements pris par Boeing aient une force juridique. Le ministre français des Affaires Etrangères estime que les concessions faites in extremis par Boeing ne garantissent pas les conditions de concurrence euro-péennes.
L'ancien ministre français, Edith Cresson, commissaire à la Recherche, souligne que les subventions octroyées à MDD par le Pentagone pourraient permettre à Boeing de «développer des avions à meilleur prix que son concurrent Airbus Industrie».

La nouvelle entité en chiffres


LA nouvelle entité Boeing-MDD disposera d'un chiffre d'affaires de 48 milliards de Dollars avec un effectif de près de 200.000 salariés. Au terme de l'exercice 1995-1996, le carnet de commandes des deux avionneurs totalisait 132 milliards de Dollars dont 88 pour Boeing. Les deux constructeurs comptent actuellement 9.800 avions en service dont 7.000 pour Boeing, soit l'équivalent de 84% de la flotte mondiale. Pour sa part, Airbus a vendu jusqu'à maintenant 1.480 appareils.
X
Rafik IKRAM

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc