×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Agenda

Franchising: Peu d'expérience malgré les avantages

Par L'Economiste | Edition N°:207 Le 07/12/1995 | Partager

Un séminaire sur le franchising a été organisé par Wafabank en collaboration avec le Corps International de Services des Experts (CISE). Une occasion pour les opérateurs marocains, intéressés par le système, de prendre connaissance de ses différents aspects et des formalités à entreprendre pour adhérer à un réseau de franchise.


Le séminaire animé par des experts américains au siège de Wafabank a permis de répondre aux interrogations des participants sur le système de franchise. M. Deshaies, conférencier canadien, et Mme Bettina Brunner, consultante américaine, ont éclairé l'assistance sur le franchising. Alors que M. Sefrioui, bénéficiaire d'une franchise territoriale à Rabat, le Dairy Queen, a parlé de son expérience satisfaisante et des difficultés qu'il a rencontrées lors de son établissement.
La franchise est une relation commerciale et contractuelle entre deux entreprises juridiquement indépendantes, par laquelle le franchiseur accorde au franchisé le droit d'exploiter dans un territoire délimité une entreprise selon une méthode d'affaire particulière, pour une durée limitée et contre rémunération. La contrepartie financière de ce savoir-faire se compose d'un droit initial et de redevances pour le maintien de la franchise.
On distingue différentes formes de franchise: la franchise individuelle où le franchisé ne détient qu'un seul point de vente qu'il exploite lui-même; la franchise maîtresse qui confère le droit d'accorder des sous-franchises à des franchisés individuels; alors que la franchise territoriale est un accord par lequel le franchisé a le droit d'exploiter plusieurs points de vente sans toutefois accorder de sous-franchises.

Aux Etats-Unis dès le 19ème siècle


Les premières formes de franchising comme moyen de distribution ont pris naissance aux Etats-Unis vers la fin du 19ème siècle. Mais ce n'est qu'après la Deuxième Guerre mondiale que le franchising a commencé à prendre de l'ampleur comme alternative au problème de l'emploi qui a sévi à la suite de la démobilisation des troupes. Et depuis, il n'a cessé de se développer, à un rythme plus rapide que celui de l'économie globale des États-Unis, avec l'ouverture d'un nouveau commerce de franchise toutes les 6,5 minutes. Le franchising est ainsi passé de la distribution de produits à la fourniture de services même au-delà des frontières américaines.
Pour le cas du Maroc, le franchising est encore timide: on ne compte que 6 points de vente pour Pizza Hut, 2 pour McDonalds et 1 pour le Dairy Queen. Raison: les Américains ne connaissaient pas beaucoup le Maroc. Et surtout, les opérateurs marocains ne sont pas encore préparés pour un tel système. Car bien que l'entreprise franchisée soit indépendante juridiquement, elle n'a pas une grande marge d'action et d'autonomie. Il faut également noter que la cherté de l'immobilier constitue un frein au développement du franchising au Maroc. Surtout que le franchiseur procède lui-même au choix du site approprié.

Un travail préalable


Le système a, certes, un réel intérêt pour notre économie, du fait qu'il est créateur d'emplois. Mais il y a tout un travail qui doit se faire avant qu'une franchise ne soit accordée. Le candidat doit fournir un ensemble d'informations concernant son entreprise. Il faut qu'il soit entrepreneur-exploitant, preuve de son total engagement. Un stage de formation chez le franchiseur aux Etats-Unis est prévu. Ce stage est à la charge du franchisé. Une étude de marché est également entreprise. Si tout est en ordre, le franchiseur et le franchisé procèdent conjointement à la mise en place d'un point de vente expérimental.
Le franchising est intéressant dans la mesure où il permet de profiter du renom d'une formule à succès, de faire l'économie des erreurs que peut rencontrer tout investisseur, car c'est un projet déjà expérimenté et, surtout, d'être continuellement informé et assisté par son franchiseur.

Toutefois, il est utile de préciser que chaque franchiseur a des caractéristiques qui lui sont propres. Ainsi, avant de se lancer dans une franchise, il faut au préalable collecter des informations complètes sur le franchiseur de son choix et ne pas s'empêcher de s'interroger sur tous les points d'ombre. Il est également indispensable de se faire assister par un expert en franchising, un notaire ou avocat, et un comptable qui ont de solides connaissances en franchising surtout que les lois y afférentes ne sont pas encore claires dans notre pays. Le franchisé doit être conscient des engagements qu'il prend lors de la signature du contrat car le moindre défaut peut entraîner sa résiliation.
Par ailleurs, un examen préalable de ses capacités personnelles et financières s'impose. Car une fois le processus entamé, il est très difficile de faire machine arrière. Ensuite, l'analyse du franchiseur, de ses expériences antérieures et des litiges qu'il a eus est indispensable. Enfin, l'analyse du projet en termes de coûts, d'investissement et de rentabilité s'impose. Pour plus d'efficacité, il faut choisir un réseau qui a déjà une franchise au Maroc, que vous devez visiter pour avoir une idée plus précise.


Malika EL JOUHARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc