×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

France/Espagne
Nouvelle liaison gazière

Par L'Economiste | Edition N°:2302 Le 21/06/2006 | Partager

. Ce 2e gazoduc a coûté 25 millions d’eurosUne nouvelle liaison gazière entre la France et l’Espagne a été inaugurée lundi 19 juin à Urrugne (Pyrénées-Atlantiques), mettant en relation les réseaux gaziers du Pays basque espagnol et du Pays basque français, a annoncé le groupe Total. Ce gazoduc long de 28 kilomètres a été construit entre Irun (nord de l’Espagne) et Arcangues (Pyrénées-Atlantiques) pour un coût total de 25 millions d’euros par Total Infrastructures Gaz France, filiale du groupe pétrolier français, et par le groupe énergétique espagnol Naturgas Energia. Ce nouveau lien intervient 13 ans après la mise en service du premier gazoduc franco-espagnol entre Lacq (Pyrénées-Atlantiques) et Calahorra (nord de l’Espagne), a expliqué le ministre français de l’Industrie, François Loos, lors de la cérémonie d’inauguration qui s’est déroulée en présence du ministre espagnol de l’Industrie, José Montilla Aguilera. «Ce gazoduc reliant deux réseaux gaziers limitrophes, mais jusqu’ici non interconnectés, va permettre de faire durablement face au développement de la demande gazière dans le sud-ouest de la France», a argumenté Loos. Le président du gouvernement autonome basque, Juan José Ibarretxe, également présent, a souligné pour sa part que l’ouvrage permettrait de «renforcer la sécurité de l’approvisionnement en gaz de l’ensemble de la région». L’objectif principal de ce lien est d’acheminer d’importants volumes de gaz depuis le port méthanier de Bilbao vers les zones stockages du sud-ouest de la France, en premier lieu vers celle de Lussagnet (Landes). Le nouveau tronçon correspond en fait à la première phase d’un projet d’agrandissement des conduites gazières existantes en Pays basque espagnol et dans la région française limitrophe, qui permettra à terme de multiplier par 60 la capacité de transport. Au final, le nouveau réseau, d’une longueur d’ensemble de 318 kilomètres, disposera d’une capacité de transport de 30 milliards de mètres cubes par an contre 500 millions actuellement. Cet ouvrage d’un coût total de 180 millions d’euros devrait être opérationnel vers 2010 ou 2012, selon Naturgas Energia. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc