×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

France/Automobile
L’Etat raccourcit les délais de paiement

Par L'Economiste | Edition N°:2412 Le 30/11/2006 | Partager

. 400 millions d’euros sur 3 ans . Elle s’aligne sur les 25 LE Premier ministre français, Dominique de Villepin, a invité mercredi 29 novembre l’ensemble des acteurs de la filière automobile à s’entendre d’ici au 15 janvier sur un raccourcissement des délais de paiement, faute de quoi, il envisage de passer par «la voie législative». De Villepin a indiqué qu’il se fixait pour objectif d’aligner la pratique française «sur celles des autres pays européens» en matière de délais de paiement, en rappelant que «dans la plupart des pays européens, la pratique est de 30 à 60 jours» tandis que la France «se situe nettement au-delà avec une moyenne supérieure à 100 jours sur l’ensemble de l’industrie». Le ministre français a affirmé que l’Etat allait engager au total 400 millions d’euros sur trois ans (2006-2008) pour l’innovation et la recherche dans la filière automobile en France.Dominique de Villepin a annoncé que l’Etat accorderait une aide de 150 millions d’euros sur trois ans (2007-2009) à la filière automobile touchée par la crise, pour la formation et la reconversion des salariés des entreprises en difficulté. Le Premier ministre a proposé d’«engager une négociation entre tous les acteurs de la filière» automobile pour «atteindre rapidement cet objectif», en leur donnant «jusqu’au 15 janvier pour aboutir». Par ailleurs, le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, a estimé mercredi 29 novembre qu’il fallait «conditionner» les aides publiques accordées aux entreprises en difficulté, comme dans l’automobile ou le textile, à un engagement de celles-ci à «ne pas délocaliser». Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc