×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Forum économique mondial à Tokyo
Le XXIe siècle sera celui de l’Asie

Par L'Economiste | Edition N°:2299 Le 16/06/2006 | Partager

. Le continent doit toutefois se recentrer sur sa demande intérieureLA croissance économique va se poursuivre en Asie, dopée par la montée en puissance de l’Inde et de la Chine, et le 21e siècle sera «le siècle de l’Asie», ont affirmé le 15 juin à Tokyo les participants au Forum économique mondial (WEF) sur l’intégration de l’Asie de l’Est. L’émergence de la Chine et de l’Inde, immenses marchés qui bénéficient aussi d’une main-d’oeuvre de plus en plus qualifiée, promet un avenir brillant au continent asiatique, ont assuré la plupart des 300 représentants du monde politique, économique et universitaire, réunis jusqu’à vendredi pour ce «Davos» de l’Asie orientale. «Je pense que la croissance mondiale va se poursuivre et que le moteur de cette croissance est l’Asie», a affirmé le ministre indien du Commerce et de l’Industrie, Kamal Nath. «Les fondamentaux économiques de l’Asie sont très forts», a-t-il plaidé. Seule ombre au tableau, la trop forte dépendance de l’Asie aux exportations à destination de l’Europe et des Etats-Unis, ont déploré les participants originaires de 27 pays, qui ont invité les nations asiatiques à se recentrer sur la demande intérieure. Ils ont également exhorté les pays de la région -notamment le Japon et la Chine- à surmonter leurs contentieux hérités de l’Histoire au bénéfice d’échanges économiques et culturels, ce qui aurait un impact positif pour stimuler la croissance en Asie. Certains participants ont par ailleurs évoqué comme un risque potentiel pour l’avenir de la région l’émergence d’une nouvelle génération «indocile» plaçant l’individualisme au-dessus des intérêts nationaux. La réunion, qui se terminera vendredi, a pour thème «la création d’un nouvel agenda pour l’intégration asiatique». Les participants discutent, pour la première fois à Tokyo, des mesures nécessaires au renforcement de la coopération économique régionale afin notamment de répondre à la crise démographique au Japon et en Corée du Sud, et de maintenir une croissance soutenue en Asie. Ils aborderont également les dossiers sensibles de la politique énergétique, au moment où les prix du pétrole flambent, et de l’environnement, dans le contexte du décollage de la Chine et de l’Inde. Créé en 1971, le Forum économique mondial, qui a traditionnellement lieu à Davos (Suisse), a pour objectif de fournir un environnement propice à la collaboration entre les puissances mondiales en vue d’améliorer la situation économique. Il se décline depuis au niveau régional.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc