×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fnideq: Le boom du foncier

Par L'Economiste | Edition N°:2337 Le 09/08/2006 | Partager

. Le m2 atteint 15.000 DH. «Tanger-Med» y est pour quelque chose . Les infrastructures s’installentLe développement de la ville de Fnideq se détermine dorénavant, et en grande partie, par «Tanger-Med» en lui-même. C’est une conjecture très supposée par Ahmed Touhami, président de la municipalité de Fnideq. Tanger-Med est d’une importance économique cardinale, ajoute-t-il. Le projet aura certes des retombées extrêmement positives sur la région, mais le président n’écarte pas les risques des retombées négatives, si la mise à niveau de Fnideq n’est pas effectuée pour accompagner le pôle économique. Il craint à l’évidence des positions désarticulées autour de ce projet qui sera d’importance régionale et même internationale. La formation professionnelle devient une priorité pour assurer de l’emploi aux jeunes de la région. Ce sera une catastrophe si rien n’est fait dans ce sens. Mais je pense que les responsables sont conscients de cette antinomie en quelque sorte entre un pôle ultra-moderne et une région où sévissent encore l’analphabétisme et le sous-développement, affirme-t-il. Avec la modernisation des infrastructures, la région vit une grande renaissance économique. L’autoroute qui sera opérationnelle fin 2007 pour relier Tétouan à Fnideq permettra de grands avantages. Sans parler de la dynamique qui s’enclenchera grâce à la double voie rapide qui mettra Fnideq à dix minutes seulement du port Tanger-Med. Les principales retombées du pôle vont générer, selon des statistiques officielles, des opportunités d’emploi de l’ordre de 140.000 à 150.000 possibilités de travail. Alors que le recensement des habitants de la région dans sa totalité atteint difficilement ce chiffre, dit Touhami. Et de préciser que les jeunes, qui connaissaient le commerce informel et la contrebande, seront cette fois appelés à travailler dans des conditions normales dans le cadre logique de l’économie nationale. Par ailleurs, le foncier attire l’intérêt d’un nombre de plus en plus grandissant des investisseurs aussi bien nationaux qu’étrangers. Une forte demande des investisseurs étrangers dans le domaine a été enregistrée. Comme conséquence, les prix des terrains ont grimpé excessivement. En huit mois seulement, les valeurs immobilières sont montées en flèche pour osciller actuellement entre 3.000 et 15.000 DH le m2, selon la localisation des terrains. Assurément, la ville se prépare sur tous les fronts, dit le président. A l’évidence, Fnideq se réajuste en quelque sorte autour des activités du port Tanger-Med. La mise à niveau de la ville est en train de s’opérer à grands pas. Les visiteurs ne manqueront pas de remarquer les grands changements, positifs, depuis la précédente saison estivale. L’avenue Mohammed V au centre de la ville a été transformée en voie piétonne. L’aménagement de la corniche est également en projet. Les travaux substantiels ont été réalisés dans leur grande partie. Les finitions pour la pose des carrelages et l’embellissement par les plantations avec des jeux de lumières seront bientôt enclenchés. Le président de la commune tient à préciser que si les activités de Fnideq sont commerciales durant toute l’année, son activité touristique reste saisonnière. Le défi pour le président est d’étendre la longévité de la saison estivale au-delà des deux mois d’été. Un plan d’aménagement touristique est en cours de parachèvement. Une deuxième corniche est prévue sur quatre km le long de la plage et dont les travaux seront réalisés durant les mois de janvier et février prochains. «Une ville carrefour, et nous sommes vraiment surpris des témoignages émerveillés des MRE et des visiteurs qui viennent à Fnideq», dit le président de la commune. Les Espagnols, qui vivent à côté, se demandent ce qui se passe au Maroc et dans la région. Ils sont épatés devant le développement des infrastructures, urbaines ou touristiques. Le principal indicateur positif sur ces réalisations est le nombre des demandes des investisseurs espagnols qui affluent sur la région. Le dernier en date aura été le groupe Fadesa qui vient d’acquérir 55 hectares pour réaliser un ensemble immobilier et touristique. «Nous avons justement profité de l’installation de ce grand promoteur pour demander une assistance financière pour la réalisation de la deuxième tranche de la corniche», dit Touhami.


Des aménageurs de renommée

Une voie rapide entre Tanger et Fnideq est en construction et sera achevée avant la fin de l’année en cours. Ce qui mettra Fnideq à une dizaine de minutes du port «Tanger-Med. C’est d’ailleurs l’agglomération la plus importante proche du port. L’autoroute en cours d’achèvement préfigure une autre évolution. La connexion de la ville avec le réseau autoroutier national encouragera l’installation de cadres et employés. Ce qui transformera assurément la conformation actuelle de la ville. Les activités de services vont certainement se développer en premier. Le projet de création d’une ville attenante à l’ouest sur 40 ha fera de Fnideq une mégapole dotée d’infrastructures et d’équipements très importants. Le projet intégré de la nouvelle ville a pour maître d’ouvrage le holding de construction Al Omrane.Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc