×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Financière Diwan: L'ONA rachète les 13% restants à partir de 410 DH

Par L'Economiste | Edition N°:625 Le 27/10/1999 | Partager


· Le Conseil d'Administration a confirmé la radiation de la cote de la valeur
· En bourse, les échanges étaient importants et les cours ont flambé
· A part le prix, le suspense plane sur les modalités de l'opération


Le Conseil d'Administration de Financière Diwan, qui s'est réuni vendredi 22 octobre, a confirmé la décision de radiation de la cote de Financière Diwan. Cette annonce officialise une information largement éventée qui circulait dans les milieux financiers. Suite aux repositionnements stratégiques survenus ces derniers mois et au renforcement du Groupe ONA dans les assurances (rapprochement avec AXA ou encore fusion Agma-Lahlou-Tazi), les questions se multipliaient sur le sort de Financière Diwan. Perçue désormais comme une "coquille vide", analystes et opérateurs sur le marché se demandaient même si elle ne risquait pas de disparaître. M. Mourad Chérif, président de l'ONA, s'était voulu rassurant lors de l'annonce des résultats semestriels du Groupe. Il a officiellement annoncé que la stratégie de l'ONA vis-à-vis de Financière Diwan n'allait pas changer et qu'elle continuera à constituer le vecteur d'investissement de l'ONA dans les secteurs assurances et banque essentiellement.

L'action réservée à la hausse


Entre-temps, et comme annoncé dans nos colonnes, l'actionnaire Libyan Arab Foreign Investment Company (Lafico) s'est désengagé de Financière Diwan pour se renforcer dans l'ONA(1). Lafico est donc devenu actionnaire à hauteur de 6% de l'ONA, et la holding détient 87% de Financière Diwan. La réduction du flottant à 13% du capital a poussé le Groupe à envisager une radiation de Diwan. Pour l'heure, la date n'a pas encore été révélée.
Préalablement à sa suppression de la liste des cotables, l'ONA offre aux actionnaires minoritaires la possibilité de leur racheter leurs titres en bourse. Le cours de rachat a été fixé à 410 DH, soit le même prix de rachat du bloc Lafico, le 18 octobre.
L'annonce ainsi faite a eu pour conséquence une ruée sur les actions Financière Diwan en bourse dès lundi matin. La dernière cotation de la valeur avant sa suspension (du 20 au 22 octobre) était de 370 DH. A 410, le gain est assuré! Mais les actionnaires de Financière Diwan se sont avérés un peu plus gourmands. Les cours ont flambé et le prix de l'action a même dépassé le seuil maximum autorisé des +6%, atteignant jusqu'à 450 DH. La valeur a donc été réservée à la hausse en fin de séance.
Une fois les rachats de l'ONA sur le titre bouclés, la holding décidera de la date de radiation de sa filiale. Les milieux financiers déplorent cependant le manque de visibilité et l'arrivée, au compte-gouttes des détails et modalités de l'opération. Avec l'acquisition à 100% de Financière Diwan, l'ONA consolide son Pôle Assurances. Reste le renforcement dans le secteur bancaire...

Hanaa FOULANI

(1) Lafico détenait 15% de Financière Diwan. Suite à la vente de sa participation à l'ONA, en bourse, l'actionnaire libyen a déclaré ne plus détenir aucune action Financière Diwan dans son portefeuille.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]e.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc