×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Fêtes de Pâques: Foi et traditions

    Par L'Economiste | Edition N°:3514 Le 22/04/2011 | Partager
    Les Juifs marocains s’apprêtent à fêter la Mimouna
    Dimanche de Pâques chez les chrétiens, le 24 avril

    A l’occasion de Pâques, plusieurs messes religieuses sont célébrées comme ici à la cathédrale de Rabat

    LES Juifs du Maroc partout dans le monde s’apprêtent à célébrer, mardi 26 avril, la Mimouna, fête qui clôture ce que l’on appelle les Pâques juives (Pessah). Pour l’occasion, juste après le coucher du soleil, les Juifs ouvrent grand les portes de leurs foyers où se dressent des tables richement garnies pour les voisins, les amis et la famille. Un geste d’hospitalité unique qui traduit une amitié séculaire entre les diverses communautés religieuses du Royaume. Depuis quelques jours, les Pâques ont débutés. Pour les Juifs, Pessah a démarré mardi 19 avril et est considérée comme l’une des plus importantes dates du calendrier hébraïque. Elle commémore la sortie d’Égypte, la naissance d’Israël en tant que peuple et plus généralement la fête de la liberté et de la fin de l’asservissement de l’homme par l’homme. Pessah s’appelle aussi la fête des Matzoth. Ce sont des galettes de pâte non levées qui sont consommées durant la fête en souvenir du pain non levé emporté par les Hébreux. D’ailleurs, durant la fête de Pessah toute pâte levée (appelée Hamets) est interdite dans les foyers juifs. Enfin, d’après la «Hagada» (rituel récité les 2 premiers soirs de Pessah), chaque juif a le devoir de se considérer comme s’il était sorti lui-même d’Égypte. Pour les catholiques, le dimanche de Pâques - 24 avril - est un jour important qui vient clore la semaine sainte. Un repas à base d’agneau de lait (pour symboliser le renouveau) est en général préparé à cette occasion. Durant la semaine sainte, en principe, l’on ne doit pas travailler mais fréquenter assidument l’église. En Espagne, la «semana santa» est très suivie. Le dimanche de Pâques reste le jour de l’année que choisissent les fidèles qui ne vont à la messe qu’une fois par an pour communier (d’où l’expression «faire ses Pâques»). Le rituel débute la veille du dimanche par l’allumage d’un cierge (appelé pascal), et la lecture religieuse. Symboliquement, pour les catholiques, la veillée pascale et son cierge traduisent la Résurrection du Christ, le renouvellement solennel de l’engagement de leur baptême par l’ensemble des chrétiens.
    Chez les chrétiens orthodoxes, Pâques n’a pas de date fixe, elle se célèbre après la Pessah juive. Dans le calendrier grégorien, cela correspond à une date entre le 4 avril et le 8 mai au plus tard.
    Partout dans le monde, Pâques est symbolisée par de nombreuses traditions. L’une des plus importantes est d’offrir aux enfants des «œufs de Pâques», lapin, lièvre, poule, cloche, le tout… en chocolat! Au Maroc, les pâtisseries, traiteurs, hôteliers, etc. en font une affaire commerciale. Avec succès.

    Zineb SATORI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc