×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès/université: Ouverture d’une branche dédiée à l’offshoring

Par L'Economiste | Edition N°:2386 Le 19/10/2006 | Partager

. La faculté s’allie avec une compagnie française . Objectif: Encourager l’innovation scientifique Bonne nouvelle pour les étudiants de la Faculté des sciences et technique (FST) de Fès. L’année 2006-2007 sera l’occasion d’une première expérience dans le domaine de l’offshoring. En effet, la FST vient tout juste de nouer un important partenariat avec la société française Aureus Pharma. Objectif de cette coopération: développer les systèmes informatiques de connaissance de la compagnie française. Celle-ci commercialise des bases de données destinées à la recherche pharmaceutique et intégrant des informations chimiques et biologiques sur des cibles thérapeutiques. «Ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la dynamique engagée dans le projet de développement de notre établissement», indique Mohcine Zouak, doyen de la FST. Et d’ajouter que la faculté de Fès a été sélectionnée par cette entreprise. Un contrat de prestation de service a été signé par les deux parties en août dernier. Forte d’un staff d’enseignants chercheurs spécialistes en chimie et biologie, ainsi que de compétences en informatique et en télécommunication, la FST vient de dédier un espace à la création d’entreprises. «Une connexion haut débit directement reliée au siège de la société partenaire à Paris permet actuellement de communiquer et d’échanger les données dans un réseau virtuel à haut débit, fermé et sécurisé», explique Zouak. Selon lui, cet espace sera vraisemblablement le siège de la future filiale, de droit marocain, que l’université Sidi Mohammed Benabdellah (USMBA) envisage de créer. Cette ambition est d’autant plus encouragée par la volonté du staff en charge du projet et l’appui de la présidence de l’université. Ce qui a fait que la structure de production a été mise en place en un temps record. Pour ce qui est de la démarche, les premiers pourparlers avec la société française avaient démarré en avril dernier. La formation du chef d’équipe scientifique à Paris, en juin, a été suivie de la sélection des lauréats dans les domaines de la biologie et de la chimie moléculaire. Un expert de la société Aureus Pharma a assuré, en août, la formation sur site du groupe de lauréats sélectionnés. Le mois de septembre dernier a connu le début de la phase de production. Ainsi, une dizaine de lauréats diplômés des universités marocaines et étrangères (titulaires d’un doctorat ou d’un diplôme de 3e cycle) ont pris fonction à plein temps dans l’espace insertion de la FST de Fès. Leur suivi est assuré par un professeur universitaire. «Ces jeunes scientifiques sont en train de réussir la mise en place de la première unité de traitement d’information à grande valeur ajoutée au niveau national», apprend-on auprès de la direction scientifique du projet. Celle-ci affirme que les effectifs seront renforcés pour accompagner le rythme de l’augmentation de la qualité du travail fait à la FST et les besoins de la société Aureus Pharma. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc