×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Fès/Tourisme: Les arrivées en hausse

    Par L'Economiste | Edition N°:2771 Le 07/05/2008 | Partager

    . 14% de croissance pour le mois de mars . Il faut renforcer les mesures de sécurité en médina   Les opérateurs touristiques de Fès se frottent les mains. Tous les indicateurs sont au vert. En effet, les nuitées à Fès ont atteint 77.530 en mars contre 68.096 durant le même mois en 2007, soit une hausse de 14%. Ainsi, et c’est plutôt encourageant, la ville ne suit pas la tendance baissière constatée à l’échelle nationale (-6% pour le mois de mars). Selon les statistiques du ministère de tutelle, les catégories d’hôtels classés 3, 4 et 5 étoiles cumulent presque 90% des nuitées totales enregistrées à Fès durant le troisième mois de l’année. Ces trois catégories d’hôtels affichent toutes de bons résultats (+20% pour les 3*, +16% pour les 4* et +9% pour les 5*). S’agissant du taux d’occupation des chambres, ce dernier a connu une augmentation de 5 points par rapport à la même période de l’année précédente. En gros, au cours du premier trimestre, le taux d’occupation des chambres dans les hôtels s’est accru de 2 points. Pour les responsables du ministère du Tourisme, «la hausse des nuitées constatée en mars 2008 (+14%) s’explique principalement par les résultats positifs enregistrés par les touristes résidents (+70%)». Concernant le cumul des nuitées sur la période de janvier à mars, la performance est à mettre à l’actif des marchés espagnol (+ 56%), allemand (+ 14%) et des résidents (+ 38%).D’autre part, les indicateurs en termes d’arrivées, de nuitées, d’occupation et de durée moyenne de séjour révèlent que la région Fès-Boulemane se positionne de mieux en mieux sur le marché national. La durée moyenne de séjour varie entre 2 et 4 jours dans les hôtels et maisons d’hôtes. Celles-ci affichent d’ailleurs un taux d’occupation supérieur à 70%. «C’est la pleine saison. On est constamment complet ces derniers temps», affirme un propriétaire d’une maison d’hôtes. Idem pour les hôteliers qui espèrent que les liaisons aériennes seront plus importantes. Des efforts sont à faire en matière d’animation. Si les différents festivals drainent du monde, il s’agit de développer de nouvelles formules. D’ailleurs, les professionnels misent sur la célébration des 1.200 ans de la ville de Fès pour faire de bonnes affaires. Par ailleurs, les opérateurs réclament le renforcement des mesures de sécurité autour des sites touristiques. Les actes d’agression en médina (harcèlement, mendicité, vol…) seraient en augmentation. Et pourraient mettre à mal toutes les opérations de promotion lancées à l’échelle internationale. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc