×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès/Tourisme: La promotion a porté ses fruits

Par L'Economiste | Edition N°:2727 Le 04/03/2008 | Partager

. Une hausse de 5% enregistrée en janvier . Lancement imminent des festivités du 12e siècle de la ville FÈS a misé sur le tourisme culturel. Et elle prouve qu’elle a eu raison. De plus, grâce à l’ouverture du ciel, la capitale spirituelle se rapproche des grandes villes internationales. Par ailleurs, les opérations de promotion menées intensivement ont porté leurs fruits. Ces performances se reflètent dans les dernières statistiques du ministère du Tourisme. Ainsi, les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement touristique affichent une hausse de 5% en janvier, par rapport au même mois en 2007. A noter que les catégories d’hôtels classés 3, 4 et 5 étoiles ont cumulé presque 88% des nuitées totales enregistrées dans la ville. D’autre part, le taux d’occupation des chambres dans les établissements d’hébergement classés est resté stable en janvier 2008 par rapport à 2007 (28%). Ces chiffres s’expliquent par les résultats positifs enregistrés par les touristes résidents (+16%) et les principaux marchés étrangers de la ville: France (+6%) et Espagne (+18%). Ainsi, quelque 23.662 touristes ont visité Fès en janvier. Ils y sont restés plus de 2 nuits. Pour les opérateurs hôteliers, le positionnement historique de leur ville l’a dotée d’un patrimoine exceptionnel, qui incite plusieurs touristes à y revenir. «Qualifiée de musée vivant, Fès est également riche en activités artisanales et artistiques. Sa médina, qui fête ses 12 siècles, cultive toujours sa vocation première. Etre un lieu d’échanges et de vie pour la population locale organisée autour de ses différents métiers: tannerie, tapisserie, argenterie, tissage, poterie, brocart...», indique un guide accompagnateur. En multipliant les animations touristiques et culturelles, Fès a su se démarquer par rapport aux autres destinations. Aux côtés des événements-phares que sont le Festival des musiques sacrées, celui de la culture soufie, on trouve celui du Malhoun, celui des arts culinaires et celui de la musique andalouse. La ville continue d’ailleurs sur cette lancée avec le démarrage imminent des festivités marquant le 1.200e anniversaire de Fès. Dès cette semaine, en fait, des projets touristiques devraient être inaugurés et le programme des manifestations dévoilé. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc