×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Festival international du film de Marrakech
La VIe édition honore le cinéma italien

Par L'Economiste | Edition N°:2381 Le 12/10/2006 | Partager

. L’événement organisé du 1er au 9 décembre . 120 films, dont «Babel», tourné au Maroc, programmés. 5 productions marocaines dans la sélection officielle La sixième édition du Festival international du film de Marrakech (FIFM) se tiendra du 1er au 9 décembre prochain et sera tout aussi fabuleuse que les précédentes. Strass et paillettes, stars, grands films… bref: tous les ingrédients pour faire une grande manifestation dédiée au cinéma, rien qu’au cinéma. Cette grand-messe du VIIe art sera présidée par le cinéaste Roman Polanski, réalisateur entre autres du long métrage «Le Pianiste». De grosses pointures sont également annoncées, comme Roberto Benigni -scénariste, producteur et acteur-, le réalisateur Gabriele Salavatores (oscar du meilleur film étranger en 1992), les acteurs Sergio Castellino et Luigi Lo Cascion, un géant du cinéma et du théâtre italiens. L’Italie sera cette année à l’honneur. Un hommage sera rendu au cinéma italien à travers une rétrospective d’une cinquante de films des années 1940 à nos jours. Les actrices italiennes auront aussi la part belle. A commencer par la bella Monica Belluci, déjà présente à la Ve édition du festival, et figure de proue du cinéma italien. Cette dernière avait déclaré à L’Economiste en 2005 sa «frustration» face au devenir du VIIe art italien. «Je n’arrive pas à comprendre pourquoi le film italien se développe peu à l’étranger», déclarait-elle (cf. www.leconomiste.com). Elle sera comblée en 2006. Parmi les invités, d’autres grandes dames, comme Claudia Cardinale et Sofia Loren. Le FIFM serait encore en négociation avec Al Pacino, acteur américain d’origine italienne. Mais c’est la compétition entre films qui reste l’événement phare de la manifestation, fédérant les enjeux artistiques du festival. 16 films internationaux et de nombreux jeunes talents sont en lice. Tous cherchent à décrocher les quatre prix: l’Etoile d’or, le Prix du jury, le Prix d’interprétation féminine et celui d’interprétation masculine. Ce qui laisse supposer que la compétition sera rude entre les productions venant de tous les pays. L’organisation promet une sélection d’une qualité cinématographique remarquable. 5 films marocains y figurent. Du reste, sans promettre des avant-premières, les organisateurs ont programmé cette année de grandes productions à l’instar de «Babel», dont une partie a été tournée à Ouarzazate. Réalisé par Alejandro Gonzalez Inarritu, «Babel» (production américaine) a pour acteurs principaux Brad Pitt et Kate Blanchett. Le film a été présenté en avant-première au Festival de Cannes. Mais sa sortie officielle en France n’est prévue qu’en novembre prochain. D’après les critiques, la production devrait être bien placée pour remporter un oscar aux Etats-Unis en février 2007. Hors compétition, près d’une centaine d’autres seront projetées tout au long des 8 jours du festival. De quoi faire le bonheur des cinéphiles. Les organisateurs veulent faire du FIFM «un festival de films, de cinéastes avec à chaque fois des panoramas pour faire davantage connaître des chefs-d’œuvres et des cultures cinématographiques différentes», insiste l’un des organisateurs. C’est à l’automne 2001, au lendemain des attentats du 11 septembre, alors que les manifestations internationales étaient annulées les unes après les autres, que le festival a connu sa 1ère édition et tenu sa promesse. Grâce aux relations de Toscan du Plantier, ce festival a gagné en notoriété en peu de temps. Il est décédé depuis; les équipes ont changé. Mais le festival est resté. D’année en année, il a acquis une renommée internationale malgré sa jeunesse: des dizaines de reportages lui ont été consacrés, dans les médias francophones mais aussi à travers l’Europe. Auprès des professionnels, il commence à se frayer un chemin, surtout depuis la tenue du FIFM 2005. De l’avis de plusieurs, cette édition a été un grand succès, avec une mise en scène parfaite et un plateau riche en stars du grand écran. Pour cette VIe édition, Mélita Toscan du Plantier, Nouredine Saïl, Faïcal Laraïchi et Jalil Laguili restent le noyau dur de l’organisation. La production a été en revanche confiée à une nouvelle équipe, dirigée par Bruno Motard. Pour la mise en scène, la mission revient à Bruno Graziani. Il devra mettre en place un nouveau concept artistique. Toutes les scènes seront fabriquées sur place à Marrakech, dans des ateliers à Sidi Ghanem, sous la responsabilité de décorateurs, avec le concours de nombreux artisans. En effet, la Fondation du FIFM a mis en place, l’année dernière, un grand atelier de construction de décors, dans la zone industrielle. Une manière de faire participer la ville à cette grand messe du VIIe art.


Studieux

Le FIFM se veut non seulement un festival de films mais aussi une opportunité de formation. Après le programme du Tribeca Film Institute en 2005, la Fondation du FIFM soutient cette année Méda Films Développement. Une formation menée dans le cadre du programme Euromed Audiovisuel, et financée par l’Union européenne. L’objectif est d’accompagner les producteurs et scénaristes choisis parmi les candidats de pays de la région Méda. La troisième session de formation aura lieu du 3 au 10 décembre prochain en marge de la VIe édition du festival international du film. «Les organisateurs promettent pour cette année une sélection de qualité. Cinq films marocains, seize internationaux y figurent et de nombreux jeunes talents sont en compétition«De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc