×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Festival du film de Marrakech
Tapis rouge pour les réalisateurs et acteurs égyptiens

Par L'Economiste | Edition N°:2418 Le 08/12/2006 | Partager

Hommage à Tawfik Salah; Yousri Nasrallah, membre du jury; Marwan Hamed et Inès El Deghidi honorés, Yousra adulée… Le festival du film de Marrakech met sous les feux de la rampe un grand nombre de réalisateurs et comédiens égyptiens. Une considération qui rejaillit sur l’ensemble du cinéma arabe. Pourtant, cette année, la grand-messe marocaine a un concurrent de taille: Le Caire et son prestigieux festival, vieux de 30 ans (Ph. Cherkaoui)* Les acteurs marocains ont presque tous répondu présent à ce festival. Pour une fois, au FIFM , ils ont tous les honneurs* Réalisatrice égyptienne toujours controversée, Inès El Deghidi, vient de sortir son dernier film «Allons danser». Il pourrait être au programme de l’édition 2007. Par ailleurs, celle-ci envisage de tourner son prochain film à Marrakech* En rendant hommage à l’Egyptien Tawfik Salah, auteur de films «sans simulacres», le FIFM a réussi à s’allier toute une pléiade d’artistes égyptiens. Salah est notamment réalisateur de «La ruelle des fous», tiré du livre de Najib Mahfoud * C’est le plus jeune réalisateur égyptien. Sa filmographie, qu’il espère enrichir d’ici quelques années, contient à peine un court-métrage. Pourtant Marwan Hamed, assistant réalisateur, a eu à diriger les plus grands acteurs du cinéma égyptien (Adel Imam, Yousra, Nour Cherif…) dans le film Immeuble Yacoubian. A lui seul, ce challenge lui donne un insigne de mérite. Pour Hamed, les inquiétudes du début ont vite été balayées par le professionnalisme des acteurs. «Ce film, avec une distribution si impressionnante, lui a beaucoup appris», confie-t-il. Très modeste, il reconnaît que ce film a été porté par ses acteurs* Pour Yousra, comparaison n’est pas raison. Et il n’y a pas matière à comparer avec le festival du Caire qui fête ses 30 ans et met en avant le cinéma égyptien, le fondateur même du cinéma arabe. «Mais la prouesse du festival de Marrakech est d’avoir réussi, après 6 ans d’existence seulement, à placer le cinéma arabe dans un cadre de compétition et de fête internationale de films», souligne l’actrice égyptienne Yousra

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc