×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès a son plan de mise à niveau urbaine

Par L'Economiste | Edition N°:1854 Le 15/09/2004 | Partager

. Nouveau schéma directeur et conceptions de 5 plans d’aménagement. Urbanisation de 5 zones sur 1.200 ha. Construction de 13.000 logements sociaux sur 130 ha Il semble que c’est bien parti pour la ville de Fès et pour ses habitants. En effet, Fès a désormais un plan de mise à niveau urbaine baptisée Fès 2007. C’est ce qu’a dévoilé le ministre délégué chargé du Logement et de l’Urbanisme, Ahmed Taoufiq Hejira, à l’occasion de l’inauguration par SM le Roi des projets d’habitat et de lutte contre l’habitat insalubre, lundi. Dans une déclaration à L’Economiste, le ministre a expliqué que le programme de mise à niveau urbaine de la ville de Fès s’articule autour de trois axes. Le premier porte sur l’élaboration d’un nouveau schéma directeur, la conception de cinq plans d’aménagement sectoriel et l’ouverture à l’urbanisation de cinq zones de 1.200 ha. Le second axe vise, quant à lui, la construction de 13.000 logements sociaux sur près de 130 ha. En ce qui concerne le troisième axe, le ministère a préparé un programme intégré visant la lutte contre toutes les formes d’habitat insalubre. Le coût de ce projet, qui bénéficiera à 48.500 ménages (plus de 250.000 habitants), est estimé à 942 millions de DH, dont une participation du ministère de l’ordre de 337 millions de DH. “Pour les projets de lutte contre l’habitat insalubre qui ont été présentés à SM le Roi, il y a deux particularités à relever. D’abord, c’est la première grande opération au niveau national concernant l’habitat menaçant ruine. Ensuite, c’est que notre ministère prendra en charge la réhabilitation du centre de la médina de Fès”, a précisé Hejira. Il a annoncé que son département se penche également sur la concrétisation de six projets d’habitat visant le recasement des habitants de bidonvilles. Ces six projets prévoient la construction de 19.050 logements sur une superficie de 222 ha avec un coût global de 887 millions de DH. Les quartiers concernés par ces nouveaux logements sont Moulay Driss, Dalila, Jbal Tghat, Douar Laâskar et Ain Smen ainsi que la nouvelle zone urbanistique Bensouda. Trois organismes se chargeront de la réalisation de ces projets. Il s’agit du holding “Al Omrane” (SNEC), la CGI et l’ERAC.“Notre vision pour Fès est très ambitieuse. Nous ciblons le label Fès sans bidonvilles en 2007, mais à condition que le nombre actuel de baraques n’augmente plus. A cette condition, on peut s’engager pour faire de Fès une ville sans bidonville”, conclut Hejira. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc