×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Fès se dote d’un foyer pour les sans-abri

Par L'Economiste | Edition N°:2732 Le 11/03/2008 | Partager

. Objectifs : Formation et intégration des jeunes errants. Des maisons du citoyen également au programme L’initiative nationale pour le développement humain (INDH) se concrétise. Cette semaine, une maison de quartier et un centre de formation et d’intégration pour enfants et jeunes en situation difficile, ont été inaugurés par le Souverain à Fès. Réalisées dans le cadre du programme de lutte contre l’exclusion sociale, ces infrastructures ont nécessité un investissement de 3,8 millions de DH, dont 1,8 million pour la Maison de quartier. Construite sur une superficie de 160 m2, celle-ci est située à Hay Hassani, l’un des quartiers les plus peuplés de la ville. Au total, 34.000 personnes y vivent et les taux de pauvreté et d’analphabétisme atteignent respectivement 10,6 et 44 %.Gérée par l’Entraide nationale, la structure a pour objectif d’améliorer les prestations sociales, le renforcement et la mise à niveau des infrastructures dans la ville, la création des activités génératrices de revenus et la lutte contre la déscolarisation. Cette maison est dotée d’ateliers d’informatique, de décoration et d’artisanat, en plus d’une administration et d’une salle de sport. S’agissant du centre de formation et d’intégration pour enfants et jeunes en situation difficile, il a été réalisé au quartier Aïn Haroun et sera géré par l’association «Al Jazira Al Khadra».S’étendant sur une superficie de 400 m2, le centre a nécessité 2 millions de DH pour sa réalisation. Il accueillira quelque 100 enfants et jeunes qui bénéficieront outre d’une formation dans des classes d’éducation non formelle, d’un accompagnement sanitaire, d’une intégration familiale, économique et sociale. Il s’agit de lutter contre le phénomène des enfants de la rue. Par ailleurs, le Roi a donné le coup d’envoi pour la réalisation de plusieurs Maisons du citoyen, pour un coût global de 7,5 millions DH. Ces maisons seront réalisées dans les quartiers Jnane Boutaa, Zouagha Bas, Fès Jdid, Albatha et Hay Hassani. En outre, 15 projets seront réalisés dans le cadre du programme de lutte contre la précarité sociale pour un montant de 25,5 millions DH. En somme, quatre centres de formation et d’insertion des jeunes, un centre de qualification de la femme rurale, un centre d’accueil des enfants abandonnés, deux centres de protection de l’enfance verront le jour à Fès. Ils devront bénéficier à près de 2.000 personnes. Ces projets sont initiés en partenariat avec la Fondation Mohammed V pour la solidarité, l’Entraide nationale, l’OFPPT, la Chambre et la délégation d’artisanat, la délégation préfectorale de la jeunesse et des associations.Rappelons que 20 quartiers de Fès bénéficient de projets de lutte contre la précarité en milieu urbain. A cet égard, et rien que pour l’année 2008, 51 nouveaux projets INDH seront réalisés dans ce sens. Des montants de l’ordre de 70,1 millions de DH leur ont été alloués, dont 30 millions proviennent du conseil communal de Fès. Cette contribution est la plus importante au niveau national. Pour ce qui est des projets, ils portent sur la création de maisons de jeunes et crèches, l’équipement d’un centre d’information pour jeunes, l’aménagement de terrains multidisciplinaires, la création d’un parc de jeu pour enfants, l’aménagement d’espaces verts et la mise à niveau du réseau d’assainissement liquide.Ils concernent également la création d’un centre de formation et d’intégration de jeunes, le renforcement des capacités économiques des artisans, la création d’un marché regroupant les marchands ambulants et le renforcement de l’éclairage public.A noter que depuis le lancement de l’Initiative Royale en 2005, quelque 173 projets ont vu le jour dans la préfecture de Fès sur les 316 programmés. Les montants déjà investis ont atteint 227 millions de DH, dont 140 millions DH sont assurés par le fonds de soutien de l’INDH. Reste à signaler que les quartiers cibles de l’INDH bénéficient également de plusieurs projets concernant notamment la mise à niveau urbaine, la création d’espaces verts, l’aménagement de terrains de sports, et la réfection des rues.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc