×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès se branche sur le wi-fi

Par L'Economiste | Edition N°:2735 Le 14/03/2008 | Partager

. Un projet de connexion sans fil initié par l’université Al Akhawayn. Un investissement de 8 millions de DH APRES l’énorme succès qu’a connu son projet e-Fès, le laboratoire ICT4D (Information & Communication Technologies for Development) de l’université Al Akhawayn lance un nouveau défi. Il s’agit de «[email protected]»: un projet de connexion sans fil pour la ville de Fès. Lequel a été présenté hier, jeudi 13 mars, devant Noureddine Boutayeb, wali directeur des collectivités locales (DGCL), en présence des autorités locales et élus de la ville de Fès. En effet, l’université d’Ifrane a obtenu récemment une subvention du Centre de recherches pour le développement international (CRDI - Canada) pour un projet expérimental de couverture réseau sans fil (Wireless Network) pour la ville de Fès. «Ce projet permettra de connecter différents bureaux/annexes administratifs de cette ville (état civil, tribunal de première instance, centre culturel, médiathèque, etc.) et de construire ainsi les bases d’un réseau administratif et communautaire interne (Intranet) offrant plusieurs services dont l’accès gratuit pour la demande en ligne des services administratifs et la voix sur Internet (VoIP)», indique Driss Kettani, directeur du ICT4D. Selon lui, les avantages d’un tel réseau sont nombreux, notamment ses retombées sur la bonne gouvernance qui ont été prouvées partout dans le monde où un système comparable a été utilisé. Ce projet a nécessité un investissement de 8 millions de DH. La moitié de ce budget est financée par le CRDI, 25% par l’université Al Akhawayn et l’autre 25% par la ville de Fès. Côté réalisation, le projet durera deux ans et sera conduit par une équipe de recherches multidisciplinaire. Par ailleurs, Fès a déjà mis en ligne son arrondissement d’Agdal. Communément appelé le service e-Fès, à travers ce projet, Al Akhawayn s’est positionnée comme leader national dans les travaux de recherche et développement relatifs aux systèmes e-gov des collectivités locales. Son centre de recherche n’en est d’ailleurs pas à sa première expérience. Il a déjà développé un prototype très avancé du système pour la ville d’Ifrane. Reste à signaler que le projet e-Fès a été financé par le CRDI à hauteur de 1,91 million de DH et a nécessité 24 mois de travaux intenses. L’objectif était de mettre en oeuvre un portail pour la wilaya de Fès et principalement pour l’arrondissement d’Agdal. Une fois réalisé, ce portail a permis aux citoyens et aux entreprises de demander et recevoir des informations et/ou des documents en ligne (acte de naissance, certificat de résidence, etc.). Aujourd’hui, l’expérience connaît un franc succès et plusieurs milliers de citoyens peuvent retirer des documents de l’état civil en moins de cinq minutes. Ceci grâce à l’informatisation et la numérisation de l’ensemble des registres du bureau de l’état civil.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc