×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès: Les priorités du Conseil préfectoral

Par L'Economiste | Edition N°:2149 Le 11/11/2005 | Partager

. Santé, Education nationale et INDH…. Deux millions de DH consacrés au tourisme Le budget du Conseil préfectoral de la ville de Fès pour 2006 a été adopté à l’unanimité à l’occasion de la session d’octobre, tenue la semaine dernière. Une réunion marathonienne qui a duré deux jours. Un temps nécessaire pour discuter les neuf points inscrits à l’ordre du jour, dont le budget en fin de liste. Les élus se sont mis d’accord sur un budget de l’ordre de 60,8 millions de DH. Ce qui représente une hausse de près de 15% par rapport au budget de l’année précédente et prévoit en plus des projets de la mise à niveau de l’économie locale, la promotion des investissements, le développement social, l’amélioration de l’accès aux services fondamentaux, le renforcement des infrastructures sportives et culturelles et l’essor du monde rural. En effet, ces chantiers sont inscrits dans le cadre du plan quinquennal 2005-2009. L’objectif de ce programme est d’assurer conjointement avec les élus de la région, le Conseil de la ville et les autorités locales, le décollage de la ville de Fès. Pour Mohamed El Yamani, président du Conseil préfectoral, “le Conseil ne ménagera aucun effort pour assurer le vrai développement”. El Yamani ajoute que la volonté est de créer une réelle synergie entre toutes les potentialités locales et régionales. Le but n’est autre que d’assurer un équilibre intégré et harmonieux. D’ailleurs, le Conseil veut participer au programme du développement touristique. Il lui a consacré une enveloppe de 1,25 million de DH. Mais sur proposition de Mohamed Gherrabi, wali de la région Fès-Boulemane, ce montant a été revu à la hausse. Ainsi, au lieu de 1,25 million de DH, le Conseil a consacré une enveloppe de 2 millions de DH qui seront versés par tranche sur une durée de 5 ans. Par ailleurs, des projets d’accords-cadres de partenariat ont été retenus. Ils seront conclus avec les délégations du ministère de la Santé et de l’Education nationale, la direction générale de la Sécurité nationale et la Protection civile. . Salaire des fonctionnairesLes conseillers ont décidé aussi la réaffectation des crédits de l’exercice 2005 qui s’élèvent à plus de 15 millions de DH pour l’entretien. Désormais, l’aménagement des espaces verts et le reboisement coûteront 5 millions de DH. L’activation de l’Initiative nationale pour le développement humain absorbera 10,7 millions de DH.D’autres points ont été discutés et approuvés. Notamment le transfert des crédits de la première tranche de l’exercice 2005, dont le montant est estimé à 1,7 million de DH. Celui-ci servira à s’acquitter des salaires et indemnités des fonctionnaires.Le conseil a reconduit par la suite les projets des budgets annexes relatifs à l’Institut de formation technique d’Imouzzer Kandar et au Centre de formation technique de Fès. Un montant de 8 millions de DH leur a été consacré. Reste à signaler que malgré la grande avancée pour les recettes 2006, l’excédent budgétaire prévisionnel ne serait que de 1,3 million de DH. Une somme qui sera consacrée prochainement à enrichir le budget d’équipement.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc