×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: Le projet d’une ligne de tramway prend forme

Par L'Economiste | Edition N°:2256 Le 17/04/2006 | Partager

. La réalisation du PDU en cours. Des experts étrangers à la rescousse  La coopération décentralisée porte ses fruits. La ville de Fès qui tisse des liens solides avec ses villes jumelles en a beaucoup profité ces derniers temps. Après l’octroi de 12 bus strasbourgeois tout récemment, l’échange d’expérience dans divers domaines dont notamment la gestion communale (lors des rencontres entre mairies), la conservation des archives et autres, le tour est venu à la réalisation d’une ligne de tramway. Ainsi, des experts des transports venant de Strasbourg, Marseille et Barcelone étaient à Fès du 10 au 12 avril. Pour Hamid Chabat, président du Conseil communal, la ville a besoin d’un vrai coup de pouce en matière de transport de masse. «Nous sommes une ville d’un million d’habitants, dont plus de 35.000 étudiants. Les bus de la Ratuf et les taxis restent insuffisants. Le tramway est la solution parfaite». Mais, avant tout, il faut un Plan de déplacement urbain (PDU). «Ce dernier se fera grâce à un cofinancement entre Fès et Strasbourg. A ce titre une cellule composée d’experts de transport strasbourgeois, montpelliérains et barcelonais s’est constituée», indique Mohamed Laaraqui, chargé des Relations internationales. La cellule se penchera d’abord sur l’évaluation des infrastructures routières avant de finir sur le PDU. C’est un travail de collaboration entre toutes les composantes de la ville: élus, Régie autonome du transport urbain de Fès (RATUF), Agence urbaine et de sauvegarde (AUSF) et délégations régionales de l’équipement et du transport. Tous en effet partagent la même conviction de doter Fès d’un moyen de transport collectif moderne et qui répond aux besoins de la population. En tout cas, l’objectif majeur réside en la réalisation d’un PDU en se basant sur une approche scientifique. Telle sera la tâche des experts étrangers qui estiment que les solutions techniques «ne concernent pas nécessairement le système autobus, qui commence déjà à montrer ses limites dans plusieurs grandes villes». Enfin, ils assurent que la demande de transport fait du tramway un besoin réel pour Fès. L’effet de la conception d’un tel moyen de déplacement sur la population de la ville serait donc très positif.


Réorganisation

Avec un parc de 215 bus, la Régie autonome ne peut, seule, assurer le transport dans une métropole en pleine mutation. Selon El-Hassan Zahaf, son directeur, la Ratuf exploite actuellement un réseau de 53 lignes permettant le déplacement des habitants de Fès partout dans la ville. Elle assure également la desserte de Sefrou ainsi que les principales banlieues de la ville de Fès. On enregistre quelque 73 millions de passagers par an. «De fait, la réorganisation du tissu urbain de manière à l’adapter à l’évolution du trafic, de l’occupation du sol et du stationnement, est devenue une nécessité», explique Zahaf.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc