×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Fès: La lutte contre le travail des enfants se renforce

Par L'Economiste | Edition N°:2325 Le 24/07/2006 | Partager

. La rescolarisation a profité à 3.500 bénéficiaires. Le programme reprend en septembre «Vaincre la déscolarisation, c’est vaincre le travail des enfants» est le thème du colloque qui a réuni dernièrement à Fès quelques centaines de personnes. Dédiée à un véritable débat sur le programme de prévention du travail des enfants à travers la lutte contre la déscolarisation dans la ville, cette rencontre a été initiée en partenariat avec le syndicat national de l’enseignement (SNE), l’association AOB Hollande, l’Académie de Fès-Boulemane et l’UNSA éducation de France. Pour bon nombre d’intervenants, la stratégie du programme est essentiellement préventive. Elle vise à prévenir le travail des enfants en luttant contre ce qui les conduit sur le marché du travail: l’abandon scolaire. L’objectif est de renforcer le lien enfant/école et de lutter contre les facteurs qui conduisent à sa fragilisation ou à sa rupture. Cela consiste à agir de manière complémentaire dans quatre directions. D’abord, en direction de l’école dont il faut améliorer l’attractivité. La famille, de son côté, doit être impliquée davantage dans l’accompagnement de la scolarité de l’enfant qui devient aussi son affaire à elle et non seulement le problème de l’enfant ou de l’école. Et puis, l’Etat sur lequel il faut faire pression afin de mettre en place les moyens pour passer des bonnes intentions à l’action concrète et de corriger sa politique en cas de besoin. Reste la prévention auprès des acteurs de la lutte contre le travail des enfants en les dotant des compétences professionnelles à même de renforcer durablement leurs capacités à agir efficacement. De ce fait, la ville de Fès est très bien avancée dans la réalisation du programme de lutte contre la déscolarisation des enfants. Lancée en septembre 2003, cette opération prendra fin le 30 juillet. Elle a concerné près de 3.500 bénéficiaires dont 700 ayant abandonné effectivement l’école et 2.800 en situation d’échec scolaire. Les interventions se sont déroulées principalement dans les zones très défavorisées de Fès Médina et Zouagha Moulay Yacoub. Le taux d’abandon – enregistré dans les 5 écoles pilotes du programme – a baissé de 60%. Et 80% des familles ne poussent plus leurs enfants à travailler dans l’artisanat, la mendicité et la vente de mouchoirs. En septembre prochain, d’autres programme de rescolarisation sont prévus. Il s’agit également de lutter contre l’analphabétisme qui touche actuellement 40,3% de la population dont 78,5% de femmes dans la région Fès-Boulemane.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc