×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Fès: La Banque Mondiale envisage de réduire sa ligne de crédit

Par L'Economiste | Edition N°:1633 Le 29/10/2003 | Partager

. Financé par l'institution, le projet de la réhabilitation de la médina est à la traîne. “Informations contradictoires” concernant l'avancement du projet. Le nouveau maire promet de régler les arriérés dans un délai d'un anLe Conseil de la ville de Fès entame les négociations avec les responsables de la Banque Mondiale (BM) sur le projet de la réhabilitation de la médina. D'un montant de 84 millions de DH, le projet est financé par cette institution. Aujourd'hui, les responsables de la BM réclament le remboursement de 20% du prêt. Une somme qui n'a pas été réglée à l'échéance par l'ex-président de la Communauté urbaine, Fillali Baba. “L'ancien bureau avait toujours fourni des informations contradictoires concernant l'avancement du projet”, regrettent les responsables de la Banque Mondiale pour qui les réalisations n'ont pas atteint leur niveau normal. Des avertissements ont été envoyés par la Banque Mondiale qui avait pensé annuler ce projet.Pour éviter des retards supplémentaires, Hamid Chabat, nouveau président du Conseil de la ville de Fès, veut tourner la page en s'engageant à rembourser les fonds dans un délai d'une année. “Si le Conseil honore ce délai, toute la ville pourra profiter du projet”, commente Chabat. Pour la Banque Mondiale, “on ne peut pas défaire ce qui est fait”. Pour dire en substance que le Conseil de la ville doit assumer l'héritage négatif de l'ancien conseil de la CUF (communauté urbaine de Fès). A défaut de règlement, la Banque Mondiale envisage de réduire le prêt de 20 millions de DH sur la partie non encore consommée. Et pour les futures demandes de prêt provenant de la ville de Fès, la Banque sera plus exigeante dans le traitement des dossiers. En tout cas, le maire demande aux représentants de la BM quelques jours pour concerter avec les 81 membres du Conseil de la ville.De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc