×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Fès fructifie ses échanges avec Saint-Etienne

    Par L'Economiste | Edition N°:2925 Le 22/12/2008 | Partager

    . Nouvel accord de coopération de 4 ans C’est une nouvelle page qui s’ouvre dans le cadre de la coopération décentralisée entre Fès et Saint-Etienne (France). En effet, les responsables des deux villes ont avalisé dernièrement un accord de coopération en matière de design culturel et de mode de vie. Paraphé par André Friedenberg et Mohamed Laraqui, adjoints respectivement au maire de Saint-Etienne et au président du Conseil de la ville de Fès, chargés des relations internationales, cet accord porte sur la création de la Maison de l’artisanat et du design dans la médina de Fès. De fait, l’accompagnement des Stéphanois se traduira par une aide à l’ingénierie de projet, donnée par la Cité du design, l’IRDD (Institut de recherche pour le développement du design), l’Ecole d’architecture et l’Université Jean Monnet... Ce projet est également financé par le ministère français des Affaires étrangères. Il bénéficie aussi du soutien du ministère de l’Artisanat. Pour rappel, Fès et Saint-Etienne avaient signé une «convention générale de partenariat» le 23 novembre 2006. Aujourd’hui, les responsables de la ville veulent conforter cette convention à travers l’amélioration de la qualité de vie des populations de la médina de Fès par la mise en oeuvre de programmes de recherche et de formation touchant à l’espace public dans ses dimensions urbaines et sociales. L’ambition est de s’inspirer du savoir-faire et de la technicité française, notamment concernant la gestion urbaine, le traitement des ordures, l’environnement, la conservation des archives et l’animation culturelle. Sans oublier le métier d’artisanat et le design. A cet égard, les objectifs spécifiques pour chacune des actions envisagées portent également sur l’amélioration de la capacité de développement artisanal des opérateurs et acteurs locaux oeuvrant dans ce domaine. Pour Hamid Chabat, le président du Conseil de la ville, Fès veut profiter de l’apport du design dans sa conception globale orientée sur la façon de vivre et appliquée à un modèle social et populaire que constitue la médina. D’autant plus que Fès est dotée de visions sectorielles notamment traduites par le Programme de développement régional de l’artisanat (PDRA) qui vise l’amélioration de la productivité, la traçabilité, le design et l’appui à la commercialisation des produits artisanaux. Avec l’assistance de designers français, les artisans de Fès pourront développer des produits qui répondent le plus aux besoins de la demande française et aussi internationale. De leur côté, les responsables français ne cachent pas leur volonté de voir s’instaurer un partenariat privilégié entre Fès et Saint-Etienne. Pour eux, le projet de la Maison de l’artisanat et du design implique les deux villes en tant que maîtres d’oeuvre ainsi que plusieurs partenaires français et marocains, dont la Direction générale française de la coopération internationale et du développement (DGCID), l’Institut régional pour le développement et le design (IRDD), l’Ecole supérieure d’art et de design, l’Ecole d’architecture et l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Ces institutions travailleront avec leurs homologues, en l’occurrence, la délégation de l’artisanat de Fès, le Centre international de la promotion de l’artisanat (CIPA), l’Agence pour la dédensification et la réhabilitation de la médina de Fès (ADER) et l’Université Sidi Mohammed Ben Abdallah, pour une durée de quatre ans (2008-2011). De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc