×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Fès exporte sa culture soufie

    Par L'Economiste | Edition N°:2771 Le 07/05/2008 | Partager

    . Le concept repris en Europe et aux Etats-Unis . Objectif: faire connaître les richesses de l’Islam Pari réussi pour les organisateurs du Festival de Fès de la culture soufie. Jeune de deux éditions, cette manifestation a connu un franc succès cette année. En effet, près de 30.000 entrées ont été enregistrées sur l’ensemble du programme du 17 au 24 avril. «Les mélomanes sont venus d’Afrique, d’Europe, des Etats-Unis mais aussi d’Asie et du Moyen-Orient», indique Faouzi Skali, à l’origine de l’évènement. Pour la seule soirée de clôture, plus de 3.000 personnes étaient au rendez-vous. Une soirée animée par l’artiste Ba Jedoub accompagné de l’orchestre Labrihi et du maître Haj Abdelkrim Raïs. La deuxième partie de la soirée a été consacrée à Musa Dieng Kala qui a livré un spectacle mariant sons des tokoros (flûtes Peuhl), xalam (cithare sénégalaise) et autres tabalas. Cette manifestation, qui s’inscrit dans le cadre des célébrations des 1.200 ans de la fondation de Fès (cf.www. leconomiste.com), a été marquée par l’organisation de tables rondes sur le soufisme, dont «Les voies de la connaissance de soi en Orient et Occident», «Soufisme et dialogue Orient-Occident» et «Désir d’Islam, le voyage soufi d’Isabelle Eberhardt».A noter que le budget de l’édition 2008 s’est élevé à 4 millions de DH, dont 1 million pris en charge par l’association pour le 1.200e anniversaire de Fès. En tout cas, pour la 3e édition, prévue du 1 au 7 mai 2009, les organisateurs peaufineront davantage la programmation artistique pour en faire une rencontre Orient-Occident. «Laquelle rencontre se fera dans une vraie interconnaissance entre ces deux dimensions de notre culture planétaire», indique Skali. Par ailleurs, le concept sera repris dans d’autres régions du monde. Ainsi, ce festival va se produire prochainement dans l’Institut du monde arabe à Paris, l’université de Michigan au USA (en juin 2009), mais aussi à Rome, Londres et Madrid.Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc