×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès: Des infirmiers décrochent des postes en France

Par L'Economiste | Edition N°:1610 Le 26/09/2003 | Partager

. Les personnes sélectionnées auront un salaire mensuel de 1.218 euros L'Anapec (Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences) recrute depuis quelques jours des aides-soignants. Cette opération s'inscrit dans le cadre d'une coopération avec des hôpitaux et cliniques français. C'est en partenariat avec la FHP (Fédération d'hospitalisation privée française). Au total, 20 personnes ont été retenues après un premier test de présélection. Après une semaine passée à l'école privée de formation aux carrières de la santé à Fès, ces infirmiers passeront un deuxième test ce samedi et un troisième test une fois arrivés en France. La formation est assurée, actuellement, par des professionnels français. Selon ces derniers, le niveau des candidats est très hétérogène. C'est l'occasion de les sensibiliser aux pratiques et comportements au niveau des établissements français. A titre d'exemple, “le foulard est strictement interdit dans nos établissements pour question d'hygiène”, affirme Dominique Jardin, infirmière enseignante. L'idée est de préparer des profils capables d'assurer la fonction d'aide-soignant en ne laissant rien au hasard. C'est du moins ce que veut dire Marianne Rivoire, cadre infirmier et responsable pédagogique envoyée par la FHP. Pour sa part, Sifeddine Ameziane, directeur du bureau de l'Anapec-Fès souligne que les 14 infirmières du premier groupe, qui a été formé en février dernier à Casablanca, exercent en tant qu'aides-soignantes et aides puéricultrices dans une grande clinique en France. Aucun retour n'a été signalé, d'autres dossiers sont en cours d'instruction et le prochain contingent dépendra de la demande française, souligne Ameziane. Les candidats à l'opération en cours sont des titulaires d'un diplôme d'infirmiers ou des sages-femmes, âgés de moins de 35 ans. En cas de sélections définitives, ils seront recrutés sur un contrat allant de 12 à 18 mois. Ainsi, ils percevront un salaire mensuel de 1.218 euros avec prise en charge de l'hébergement et de la restauration par l'employeur et bénéficieront d'un billet d'avion aller-retour. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc