×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Fès: Colonies de vacances au profit des enfants démunis

Par L'Economiste | Edition N°:1825 Le 04/08/2004 | Partager

. Le parc de Zouagha de 39 ha a accueilli 2.000 enfants jusqu'à présent Cet été, plus de 2.000 enfants bénéficient de colonies de vacances dans la ville de Fès. La seule infrastructure mise à leur disposition est le grand parc de Zouagha: un lieu qui, pour ces jeunes, est “un paradis”. S'étalant sur une superficie de 39 ha, cet espace abrite toute une panoplie de jeux et activités de divertissement. Des cours de tennis, terrain de mini-foot, terrain de basket-ball et volley-ball avec gradins et vestiaires y sont aménagés. Les enfants y trouvent également une piscine, une cafétéria, une salle d'informatique et une salle de musculation. L'aménagement de ce parc a coûté quelque 30 millions de DH à l'ex-commune de Zouagha. Aujourd'hui, les enfants qui en profitent sont issus de familles défavorisées. Ces enfants viennent de différents quartiers (Sehrij Gnawa, Aouint El Hajjaj, Douar Aïn Smen, Bensouda et Zouagha). Ils ne paient que 100 DH pour un séjour de 15 jours. Pour les plus indigents, certains élus les prennent en charge. “D'importantes améliorations ont concerné les programmes, l'hébergement, l'alimentation et l'animation”, indique Abdelkader Slassi, délégué régional du secrétariat d'Etat chargé à la Jeunesse. Au total, 40 personnes s'occupent de l'encadrement des enfants. Une équipe médicale est disponible au sein même du parc pour assurer les soins d'urgence. Les repas ne sont livrés qu'après des contrôles d'hygiène. Côté hébergement, la délégation de la Jeunesse a dressé 40 tentes au parc de Zouagha. Toutes les deux semaines, la colonie accueille un nouveau groupe de 400 enfants. Ils sont réunis autour de plusieurs activités culturelles, artistiques et sportives. C'est l'occasion d'apprendre à ces jeunes la vie en communauté, les principes de la citoyenneté et l'attachement aux valeurs de la nation. C'est aussi une manière de les responsabiliser et de leur permettre de découvrir un autre mode de vie. “Dès le premier jour, l'enfant apprend à faire son lit. Les enfants issus des milieux pauvres arrivent avec certaines mauvaises habitudes comme le vol, les disputes… Notre rôle est de les éduquer. Au bout de quelques jours, ces petits s'intègrent et changent de comportement”. C'est ce qui encourage d'ailleurs les familles à venir nombreuses inscrire leurs enfants. Mais faute de place, seule une cinquantaine d'enfants en profite par arrondissement. Des centaines d'autres enfants restent sur la liste d'attente. Reste à signaler qu'à la fin de chaque période estivale, une soirée de gala est animée au sein de la colonie. Les principaux artistes sont les enfants. Ils sont suivis de près par leurs parents. La soirée organisée la semaine dernière s'est déroulée en présence des élus et du maire de la ville, Hamid Chabat. Selon ce dernier, un programme d'échange a été élaboré avec les villes de Rabat et de Tanger. Deux groupes de 200 enfants ont profité des vacances dans les villes côtières (Rabat et Tanger). Fès a accueilli, de son côté, des enfants venant de Rabat et de Tanger. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc