×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Culture

Fès abrite l'un des plus vieux moussems

Par L'Economiste | Edition N°:1606 Le 22/09/2003 | Partager

. La manifestation attire de nombreux visiteurs, dont les chorfa descendants de Mouay Idriss Depuis jeudi, le moussem culturel et religieux de Moulay Idriss Al Azhar attire de nombreux visiteurs. Organisé par la préfecture de Fès, ce moussem dure, comme à l'accoutumée, une semaine. “Les traditions se perpétuent et la “baraka” du saint est si grande”, indique Mohamed Ben Moulay El Abbass Idrissi Kaytouni, un des Chorfa qui assiste à cette manifestation depuis des décennies. Avec lui, des centaines de Chorfa Idrissis qui ont afflué pour participer à la cérémonie du changement de la couverture du tombeau. Faite des tissus de velours verts et rouges et brodée avec des fils dorés, cette couverture est le témoignage d'une gratitude de la part des commerçants et artisans de l'ancienne Médina envers Idriss II. Fondateur de Fès en l'an 809, le défunt a des milliers d'adeptes qui offrent des “Hdyates” (cadeaux) à ses descendants idrissis. Parmi les cadeaux figurent des dons en numéraire et nature comme des tapis, lustres, bougies, taureaux, chameaux, moutons, chèvres… Ces mêmes animaux seront égorgés au sein du mausolée jeudi prochain. C'est un signe supposé “apporter la bénédiction du saint et nourrir les pauvres”, indique un habitué du moussem. La manifestation se tient tous les ans depuis l'an 192 de l'hégire. Après 14 siècles, la commémoration de cette fête se poursuit annuellement après celle de Moulay Idriss Zarhoun (Idriss Al Akbar): père de Moulay Idriss Al Azhar (Moulay Idriss II). Pour Idrissi Kaytouni, le moussem de Moulay Idriss a pu résister parce qu'il est fondé sur les vraies bases de l'islam. Les non-musulmans ne sont pas autorisés à s'y rendre durant les jours de festivités. Reste à signaler que le coup d'envoi des rituels de cette année a été donné au sein d'une vielle maison (construite en1362) au quartier Ziyyat à l'ancienne Médina. L'inauguration du moussem s'est déroulée en présence d'Ahmed Arafa, wali de la région de Fès-Boulemane. Plusieurs troupes folkloriques étaient sur place pour l'animation. De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc