×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Fès: 30 nouveaux postes de police

Par L'Economiste | Edition N°:1478 Le 18/03/2003 | Partager

. Première sortie médiatique du nouveau patron de la police à Fès Fraîchement nommé, le nouveau patron de la police à Fès, Mohamed Serghini, qui a le grade de contrôleur général, fait le point sur la grande opération d'assainissement menée depuis le début du mois. «La stratégie consiste à mettre en place une police de proximité», indique-t-il. La ville de Fès disposera d'environ 30 nouveaux postes de police. Pour l'heure, près de 10 sont déjà opérationnels au sein de la Médina. Le reste sera dispersé un peu partout dans les endroits sensibles de la ville. Ces postes sont ouverts 24 heures sur 24 et peuvent être contactés par numéro vert. Pour redresser la situation, les 18 arrondissements dont dispose la ville seront reconvertis en poste de police. Le renforcement du dispositif sécuritaire concerne également le matériel roulant, dont le nombre a pratiquement quadruplé. Notons au passage que la communauté urbaine a fait un don de 5 fourgonnettes au service de police. Côté ressources humaines, le chef de la police souligne une nette augmentation sans donner de chiffres. Mais l'organisation a été reliftée. Les enquêteurs par exemple lanceront des opérations de plus en plus ciblées. La brigade touristique aura un poste en plein coeur de la Médina pour s'approcher des touristes.Ces changements n'ont pas été sans créer un climat plus serein au sein de la ville. Les chiffres en attestent. En 15 jours, 1.135 agresseurs ont été déférés devant la Justice. Il s'agit de 655 personnes prises en flagrant délit, 332 individus déjà recherchés et 148 porteurs d'armes blanches. «Dans tous les cas, il s'agit de petits délits. La ville de Fès ne connaît pas de crimes organisés«, rassurent les responsables de la police.De nos correspondants, Mouna KHAMLICHI & Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc