×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Fertima: Pas d'accord sur le titre Précision de l'entreprise

Par L'Economiste | Edition N°:624 Le 26/10/1999 | Partager

Le titre de l'article "Fertima sauvée par les plus-values" du 15 octobre 1999, concernant l'analyse de notre société, ne correspond pas à la réalité. Le développement qui suit n'illustre d'ailleurs pas le titre que vous avez choisi.
Comme vous l'indiquez, l'évolution du chiffre d'affaires et du résultat net en hausse respectivement de 3,94 et 152,48%, représente une performance appréciable compte tenu d'une part, des conditions climatiques défavorables et d'autre part, de la faible consommation des engrais qui caractérise traditionnellement le premier semestre. Le chiffre d'affaires et le résultat net enregistrés à fin juin 1997, 1998 et 1999, traduisant cette performance.
Le résultat prévisionnel à fin 1999 ne peut être influencé par la cession des actions Fertima. En effet, les 51% du capital, cédés au Consortium privé, appartiennent à l'Etat. Les produits de cession reviennent au Trésor public et ne peuvent en aucun cas doper les résultats attendus.
Enfin, il y a lieu de noter que la part de la CDG dans la répartition du capital de Fertima est incluse dans les 30% introduites en bourse.
La structure de l'actionnariat de Fertima avant la cession des 51% est la suivante:

· OCP: 70%
· Bourse: 30%o

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc