×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fertilisants: Mouvement de concentration

Par L'Economiste | Edition N°:2744 Le 28/03/2008 | Partager

. Fertima bientôt dans le giron de Charaf Corp. Une OPA en perspective à 330 DH l’actionLa spéculation autour de la recomposition du capital de Fertima se précise. Comme nous l’avions annoncé dans notre édition du 20 mars, un changement dans le tour de table de Fertima est en cours de négociation. Les trois principaux actionnaires actuels céderont leurs participations à Charaf Corporation. Un projet de prise de contrôle de la société marocaine des fertilisants à hauteur de 86,5% a été déposé auprès des ministères et des organismes concernés en vue de l’obtention des autorisations nécessaires, indique Charaf Corp dans un communiqué. En cas de réussite de l’opération, l’acquéreur envisage de lancer une offre publique d’achat pour obtenir la totalité des participations à 330 DH l’action, soit au prix du marché au moment de l’accord. «Au delà de la participation capitalistique, Charaf Corp apporte un véritable projet industriel qui va changer complètement la stratégie actuelle», affirme Pedro Salinas De Moura, administrateur directeur général de Fertima. Les deux sociétés sont complémentaires. Cette prise de contrôle ne peut que développer, in fine, les synergies au profit de l’ensemble du marché agricole marocain. «Personnellement, je crois que c’est la meilleure solution pour nous tous», poursuit Salinas. Fondée en 1989, Charaf Corporation est devenue en quelques années un acteur majeur de la nutrition végétale et animale au Maroc; elle se développe à présent dans d’autres pays d’Afrique Occidentale. Depuis une décennie, la société investit continuellement dans de nouvelles usines, de nouveaux sites et embauche des conseillers agronomiques pour mieux servir le monde agricole. Ouverte sur la finance directe, Charaf Corp est la première société non financière à émettre des billets de trésorerie (2001) sur les marchés financiers pour un montant de 50, puis 100 millions de DH. En 2003, l’actionnariat de Charaf Corporation s’élargit avec «l’arrivée d’actionnaires institutionnels de premier rang: SFI (Groupe Banque mondiale), BEI (Banque européenne d’investissement), Proparco (Groupe AFD, agence du gouvernement français), BAD (Banque africaine de développement) réunis dans AIG-AIF (American International Group), premier assureur américain». Depuis 2006, la société a commencé à livrer des commandes dans d’autres pays d’Afrique, apportant son savoir-faire à l’international. D’importants investissements dans les domaines de la fabrication et de la distribution d’engrais sont en cours d’étude, au Maroc et dans d’autres pays. «Tous les actionnaires de la société se sont engagés dans un ambitieux plan d’investissement visant à développer les capacités et la zone d’action du groupe aussi bien au Maroc que dans d’autres pays d’Afrique.» Saïd MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc