×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Exportations: Un contrat-programme à l’étude

Par L'Economiste | Edition N°:3371 Le 28/09/2010 | Partager

. Les grandes lignes exposées au patronat. Bientôt l’Observatoire du commerce extérieur LES exportateurs auront leur contrat-programme. Les grandes lignes du projet préparé par le département du Commerce extérieur ont été présentées la semaine dernière aux membres du bureau de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Pour le moment, rien n’a encore filtré sur les contours, les objectifs ainsi que les formules qui seront retenues pour le financement du projet. Mais dès à présent, le patronat a exprimé sa satisfaction quant «à la qualité de la concertation menée par la tutelle dès le début du processus de préparation du contrat-programme», peut-on lire dans le communiqué conjoint publié à l’issue de la rencontre entre la Confédération et le ministre du Commerce extérieur. Toutefois, tout porte à croire que la future convention intégrera les grands axes de la nouvelle stratégie de développement des exportations dont les déclinaisons sont encore en cours de finalisation. Baptisée «Maroc export plus», cette stratégie vise à tripler les exportations sur 10 ans en portant leur chiffre d’affaires à 327 milliards de DH à l’horizon 2018. Dans le détail, la tutelle envisage d’accompagner 200 entreprises exportatrices par an pour atteindre un total de 2.000 à l’échéance 2018. Le tout, via la promotion qui cible en priorité les marchés d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Afrique. En somme, les débouchés avec lesquels le Maroc a signé des accords de libre-échange. Or, jusqu’à présent la promotion est quasiment prise en charge par l’Etat sans pour autant imposer une obligation de résultat aux bénéficiaires telles que les associations professionnelles et les entreprises. Mieux encore, les actions promotionnelles bénéficient à toutes les sociétés exportatrices ou celles ayant la volonté de le devenir, quel qu’en soit le secteur d’activité. Cette situation ne peut donc durer éternellement. «Aussi, le futur contrat-programme devrait-il introduire les conditions de gestion de l’enveloppe dédiée à cet effet. Ne serait-ce que la limitation de son octroi dans le temps», révèle une source proche du dossier. L’observation est particulièrement valable pour les secteurs prioritaires concernés par les différentes stratégies et soutenus par Maroc export. Il s’agit de l’agriculture et l’agroalimentaire, les produits de la mer, le textile et cuir, les nouvelles technologies, l’offshoring, l’automobile, l’électricité et l’industrie pharmaceutique. Parallèlement à la promotion extérieure, la tutelle a lancé au début de l’année une étude ciblant la création d’un Observatoire du commerce extérieur. Il aura pour mission d’assurer la veille du commerce extérieur à l’exportation comme à l’importation. Et de faire le benchmark de la concurrence et le suivi des tendances des marchés. Or, ces derniers services seront certainement assurés à la carte selon les besoins des professionnels. Volet qui sera tout naturellement défini selon des critères pré-établis. Pour le moment, l’étude est fin prête. Et, les résultats ont été aussi présentés au bureau du patronat. Pour rappel, l’observatoire sera domicilié au sein du Conseil national du commerce extérieur.


Automobile

L’INDUSTRIE automobile sera au centre de l’action du nouveau Conseil d’affaires maroco-égyptien. Le Maroc nourrit en effet, l’ambition de développer ses exportations de voitures montées localement sur le marché égyptien, indique une source proche du dossier. Le conseil d’affaires qui est co-présidé par Larbi Belarbi, président de l’Association marocaine de l’industrie automobile sera installé lundi 11 octobre au Caire.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc