×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Exportations: Les PME unissent leurs forces

Par L'Economiste | Edition N°:2283 Le 25/05/2006 | Partager

. C’est l’Asmex qui coiffera le projet des consortiums. Le mécanisme devrait améliorer la compétitivité des entreprisesBonne nouvelle pour les petites et moyennes entreprises. Le ministère du Commerce extérieur (MCE) vient de mettre en place, en collaboration avec l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), un mécanisme visant à améliorer leur compétitivité à l’international. «Les consortiums devront donner un nouvel élan aux exportations marocaines en initiant des actions groupées des PME», a assuré mercredi à Casablanca Mustapha Mechahouri, ministre du Commerce extérieur. C’était lors de la cérémonie de signature de la convention de partenariat avec l’Asmex chargée de gérer le projet.L’aboutissement de ce dossier, qui a pris trois ans pour sa mise en oeuvre, a nécessité la coordination entre plusieurs intervenants. Il s’agit du Centre marocain de la promotion des exportations (CMPE), l’Agence nationale de la promotion de la petite et moyenne entreprises (ANPME), la Fédération marocaine des chambres de commerce et de services (FMCCIS) et l’Organisation des Nations unies pour le développement de l’industrie (ONUDI).«Les PME ne peuvent pas profiter pleinement des opportunités offertes par les marchés étrangers sans unir leurs forces», indique Abdellatif Belmadani, président de l’Asmex. Il explique que ces marchés doivent être abordés par les petites structures dans un esprit de partenariat et non de concurrence.Selon les chiffres du MCE, le nombre de consortiums d’exportation déjà opérationnels, et qui regroupent une cinquantaine d’entreprises, est de 13. Ils couvrent plusieurs secteurs qui vont de l’agroalimentaire au cuir en passant par l’artisanat et le textile. Tous devraient bénéficier du nouveau mécanisme qui couvre dans un premier temps trois ans, et qui gravite autour d’une dotation financière mise à la disposition de l’Asmex par le MCE. Concrètement, les contributions seraient débloquées à la fois pour aider au démarrage de consortiums (supports promotionnels, sites web, équipements…) ainsi qu’aux actions de promotion (prospection de marchés, participation aux foires, études de marchés…). Pour les actions de démarrage, la quotité sera de 50% des dépenses admissibles avec un plafond de 100.000 DH par an. Les aides aux actions de promotion, pour leur part, et qui seront plafonnées à 200.000 DH par an, sont dégressives: elles peuvent atteindre 75% des dépenses la première année, 60% la deuxième année et 50% la troisième.Pour rappel, le Maroc a exporté en 2005 pour 166,3 milliards de DH de biens et services (94,4 et 71,9 milliards respectivement). A fin mars 2006, les marchandises exportées ont généré 25,03 milliards de DH, en augmentation de 9,2% par rapport au premier trimestre 2005. T.H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc