×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Expo universelle 2012: Tanger croit en ses chances

Par L'Economiste | Edition N°:2407 Le 23/11/2006 | Partager

. La candidature sera présentée dans quelques jours. Deux concurrents directs: Corée et Pologne. Dans un an, la ville d’accueil Plus que quelques jours avant le dépôt de la candidature de la ville de Tanger pour accueillir l’exposition universelle de 2012. Le dossier technique de la candidature marocaine est en phase de réalisation auprès de la wilaya de Tanger. Les travaux avancent à bon rythme, selon une source proche du dossier. Deux autres villes ont déjà annoncé leur candidature en plus de Tanger, il s’agit de Yeosu, en Corée du Sud, et celle de Wroclaw, en Pologne. Les grandes lignes de la candidature de la ville ont été déjà annoncées, les détails ne seront en effet dévoilés qu’après le dépôt du dossier. Les responsables du projet veulent garder toutes les chances du côté de Tanger vu que la concurrence est rude et la course s’annonce serrée. Le projet, dans ses grandes lignes se propose de créer carrément l’équivalent d’une nouvelle ville de 100.000 habitants sur le site choisi du Lac, sur la baie de Tanger. Ce site qui s’étendra sur près de 25 hectares devra accueillir une moyenne de 30.000 visiteurs par jour, avec des pics allant jusqu’à 55.000 visiteurs par jour lors des périodes de grande affluence. Le plan de mise à niveau de la ville, lancé en janvier 2006, servira bien la ville. Plus de 700 millions de DH seront affectés à l’embellissement et à la remise à niveau de la ville et de ses artères. Le programme qui se veut ambitieux s’étale sur 5 ans et devrait permettre une redynamisation profonde de la ville, avec à la clé, une amélioration du cadre de vie des citoyens, mais aussi des visiteurs, dont ceux de l’Expo.On attend un total de 6 à 8 millions de visiteurs, un chiffre moyen qui semble réalisable. Peu de choses sont connues des candidatures coréenne et polonaise, sauf le sérieux de leurs promoteurs. La stratégie marocaine est axée sur un point important, casser l’alternance monotone entre pays de l’Europe et de l’Asie dans l’accueil de «l’Expo» Universelle. Et les chances marocaines semblent importantes. . Un centre de profit autonome pour gérer le projetCôté ressources, un important pas a été effectué dernièrement. Le Conseil du Gouvernement a ainsi décidé de la création d’une structure dédiée, «Exposition internationale Tanger 2012». Elle aura une double autonomie, en matière de gestion et de finances même si elle sera responsable devant la Primature. Elle aura pour tâche première de retracer les recettes et dépenses afférentes à l’organisation de cet événement. Cette entité viendra épauler l’association Exposition 2012 dont la création avait été annoncée en juin dernier par son président, le Wali de Tanger Mohamed Hassad. A rappeler que la ville a officialisé sa candidature pour l’accueil de l’Expo le 28 juin dernier. C’est Hassad, qui a présenté à Paris, au Siège du Bureau International des Expositions, la lettre de candidature marocaine pour Tanger. Le thème retenu pour cette édition est celui des “Routes du Monde, rencontre des cultures, pour un monde plus uni’’, un thème qui semble taillé à façon pour Tanger, croisement des civilisations méditerranéennes et qui accueille l’un des grands chantiers du pays, le Port TangerMed, véritable nœud de communication entre Nord et Sud.


Qui est le rival polonais de Tanger?

WrocLaw, capitale de la Basse-Silésie, est l’une des plus belles et des plus anciennes villes de Pologne. Aux pieds des Sudètes, située en bordure de l’Oder qui l’irrigue de ses nombreux affluents et canaux, c’est une ville extraordinaire comptant 12 îles et 112 ponts. En raison de sa situation fluviale et de ce grand nombre de ponts et passerelles, on la surnomme “la Venise polonaise”. L’histoire riche et mouvementée de la ville est inscrite dans ses murs. On retrouve les débuts du moyen âge dans l’île d’Ostrów Tumski, qui offre l’un des plus beaux ensembles européens d’architecture sacrée en parfait état de conservation. L’Hôtel de Ville de Wroclaw (Ratusz) compte parmi les plus beaux édifices gothiques d’Europe centrale.On peut également voir à Wroclaw la plus grande salle baroque conservée en Pologne. C’est la la Salle Léopoldine du bâtiment de l’Université, un monument du XVIIe siècle. Cette architecture ancienne et moderne est rehaussée par de nombreux espaces verts, Wroclaw étant la ville la plus verte de Pologne, avec 25 m de verdure par habitant, sans compter les jardins privés.On rencontre en plein centre de la ville un parc aménagé au XVIIIe siècle, le le Parc Szczytnicki, qui compte plus de 370 espèces d’arbres et de buissons, et qui renferme également un Jardin Japonais original. Avec ses beaux parterres fleuris, son orangerie, ses collections de plantes des montagnes et de cactus (la plus importante de Pologne), le Jardin Botanique, est un très beau lieu de promenade, de même que Jardin Zoologique, ouvert en 1865, et qui possède environ 5500 animaux appartenant à 650 espèces différentes.Mais surtout, les visiteurs se souviennent toujours de Wroclaw comme d’un centre culturel très vivant. Ses théâtres, son opéra, son théâtre musical, sa salle philharmonique ainsi que ses nombreux clubs, musées et galeries y assurent un enchaînement ininterrompu d’événements artistiques. La ville a fait de ses festivals internationaux de musique la carte de visite de sa vie culturelle. Le plus important est le Festival international «Wratislavia Cantans»- Musique et Beaux-Arts. C’est aussi à Wroclaw qu’ont lieu le Festival «Jazz nad Odrà», la Journée de la Musique des Maîtres Anciens, la Revue de la Chanson d’Acteur, les Soirées Internationales de Jazz, les Rencontres des Théâtres d’un seul acteur et Petits Théâtres, ou le Festival international Dialog Wroclaw. En outre, les superproductions de l’opéra de Wroclaw sous la gigantesque coupole de Hala Ludowa sont désormais célèbres en Europe.Wroclaw a également accueilli de nombreuses vedettes du monde de la musique classique ou pop, comme par exemple Joe Cocker, Anastasia, Sonique, Placido Domingo, José Cura, Garou. Source: www.wroclaw.pl


Une vitrine haut de gamme

Wroclaw, la plus ancienne des villes de la Pologne vient de présenter sa candidature pour abriter l’exposition internationale de 2012. Située sur les bords de l’Oder, elle compte pas moins de 12 îles et 112 îlots, méritant ainsi son surnom de la Venise polonaise. Capitale polonaise de la culture elle l’est aussi de son histoire. L’un de ses attraits reste le panorama de Raclawice, une énorme rotonde de 120 mètres avec des fresques de la bataille du même nom, l’une des premières victoires polonaises face aux armées de la Russie. Tout comme Yeosu, la candidate coréenne, elle dispose d’une importante présence sur le web, avec un site dédié et regroupant l’essentiel de l’information sur la ville en trois langues. Un bon exemple pour la ville de Tanger. Les expositions précédentes, comme celle d’Aïchi au Japon, en 2005 ont été des réussites financières, vu l’engagement de grandes firmes industrielles derrière le projet.Lors de cette édition, plus de 22 millions de visiteurs ont visité les différents pavillons qui s’étalaient sur 173 hectares de superficie. D’autres villes ont connu des changements radicaux après le passage de l’Expo. Tel est le cas de Séville, en Espagne. Le succès de cette expo de 1992 a profité d’abord aux habitants de la ville eux-mêmes : le réaménagement des rives du Guadalquivir et la présence de pavillons permanents de haute qualité architecturale en sont les plus remarquables. La première exhibition date de 1851 à Londres. Organisée sous le thème des exploits techniques et industriels elle avait réussi à drainer pas moins de 6 millions de visiteurs. Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc