×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Exclusif : Maroc 2010
Les premiers gagnants seraient les Marocains

Par L'Economiste | Edition N°:1602 Le 16/09/2003 | Partager

. Effet en arborescence pour améliorer les services publics. Mise à niveau obligée des services publics. Sur la ligne: la santé, les municipalités, les infrastructures…La réaction dubitative, voire franchement critique de l'opinion publique, surtout dans les élites, ne résiste pas à l'analyse. En effet, quoi qu'il arrive, les deux tiers des investissements à faire pour la Coupe du monde, sont à faire de toutes façons. Comme la Coupe serait un moyen rapide et sûr de rentabiliser au moins l'investissement… la conclusion est plus qu'évidente: il ne faut pas hésiter une seule seconde et se battre bec et ongles pour l'avoir.Le rapport réalisé pour l'association Maroc 2010 a fait les comptes de cette manifestation. Dans ces comptes, un des éléments déterminants est donc le fait qu'une grande partie des investissements sera faite avec ou sans la Coupe. En revanche, c'est la manifestation qui permettrait de rentabiliser le plus rapidement ces investissements. Le rapport montre qu'il faut raisonner à l'envers par rapport à ce qui se dit d'ordinaire. . Que vaut le rapport?On peut penser que les rapporteurs ont accusé le trait pour les besoins de leur cause. Ce n'est pas impossible, mais cela ne change pas le sens du raisonnement. En outre, les différentiels entre recettes et investissements sont tels qu'il paraît impossible que le rapport se trompe à ce point. Si ce rapport est effectivement rendu public, comme cela serait souhaitable, il sera alors possible de vérifier la qualification des experts ce qui, à l'heure où nous mettons sous presse, n'a pas pu être fait.Néanmoins, les chiffres avancés et surtout le rétablissement du bon sens dans le raisonnement entraînent sur un chemin à l'opposé de celui qu'a pris l'opinion publique marocaine dans cette affaire de Coupe du monde 2010.A côté du «compte d'exploitation» proprement dit, le rapport fait une liste très rapide des effets induits. Cette liste mériterait d'être détaillée, car on y perçoit sans difficulté le profil de la politique de mise à niveau du pays.L'intérêt d'avoir à organiser la Coupe du monde est d'avoir un calendrier avec des dates butoir. C'est exactement ce que la gestion marocaine des affaires publiques a beaucoup de difficulté à réaliser sans la pression extérieure. Les conséquences de cette pression du calendrier se présentent sous forme de ramifications qui touchent tous les domaines.En matière d'infrastructures, ce n'est pas tant la disponibilité que la qualité qui a besoin d'être mise à niveau. Sauf pour le complément des autoroutes (en chantier actuellement), les axes routiers existent depuis longtemps, mais la maintenance a été négligée. La Coupe du monde interdira ce genre de négligence, qui finit par provoquer le gaspillage du patrimoine national.Même remarque pour les services de santé. Le Maroc a fait des progrès dans la lutte contre la mortalité infantile, celle des mères, dans les vaccinations… mais la gestion quotidienne des services de santé laisse fortement à désirer. Par exemple, comment comprendre que les unités de soins manquent de tout, quand le ministère, lui, n'arrive pas à consommer tout son budget? L'organisation d'un événement comme la Coupe du monde interdit que de telles légèretés soient maintenues. La gestion des villes sera en première ligne. Cela tombe bien, c'est la première des protestations des Marocains, les fans de foot internationaux obtiendront les progrès que l'on refuse au «simple citoyen indigène».A bien y réfléchir, les ONG qui militent pour améliorer la vie quotidienne des gens devraient monter un collectif pour la Coupe du Monde: y a-t-il un meilleur moyen d'obtenir des services publics qu'ils s'occupent sérieusement des citoyens?

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc