×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Essaouira s’offre des «Nuits du patrimoine»

Par L'Economiste | Edition N°:2349 Le 29/08/2006 | Partager

. L’occasion de présenter ses richesses culturelles . De nombreuses manifestations artistiques organisées pour les aoûtiensL’Association «Essaouira-Mogador» propose, depuis début août, un programme riche et varié s’inspirant du patrimoine culturel et artistique de la capitale des Gnawas. «L’objectif, à travers ces activités, est de rendre le séjour des estivants agréable et instructif.Ainsi des manifestations de qualité sont programmées, explique Redwane Khanne, président d’Essaouira-Mogador. Les «Nuits du Patrimoine» sont organisées dans leur deuxième édition à Dar Souiri avec la participation du tissu associatif de la ville. C’est une manière docte de dévoiler aux aoûtiens les multiples facettes culturelles et artistiques de la région. De fait, des conférences et des tables rondes animées par des professeurs et des chercheurs de grande renommée. Des soirées scientifiques ont été consacrées aux «Nouvelles technologies de l’art contemporain marocain», «L’art design», «L’art de l’Aïta» ou encore sur «Le dialogue des civilisations». Par ailleurs des soirées musicales sont organisées portant sur le patrimoine populaire d’Essaouira et de sa région. Ainsi, le groupe Imouzoun s’est produit lors d’un concert pour présenter la musique berbère. La semaine dernière, c’était une soirée spirituelle avec les «Hmadcha» ou encore le «Récital du Samaa Soufi». Des concerts ont aussi été donnés par des «Hadarat», des femmes du rural qui utilisent les ustensiles de cuisine comme instruments de musique. D’autre part, des écrivains d’ouvrages récemment édités ont été présentés. Des ateliers ont été tenus aussi sur différents thèmes tels que vidéo, lecture et présentations de produits régionaux. La formation n’est pas en reste avec des séminaires consacrés à l’image et au son. De nombreux spécialistes ont participé à ces programmes: à noter notamment la présence d’Abderrahim Jabrani qui a initié les enfants à la photographie artistique. Pour sa part le Pr. Nourdine Bennani a révélé les secrets de la bande dessinée. Et les jeunes pensionnaires de l’association Bayti ont pu découvrir l’art vidéo. Les «Nuits du patrimoine», c’est aussi des expositions d’art plastique et des projections de films récents et genres divers dans la salle de Dar Souiri. Mais dont le thème central est la mer. Car celle-ci joue un rôle fondamental à Essaouira. D’ailleurs, les autorités locales pensent fédérer les associations des pêcheurs pour redynamiser le secteur de la pêche. Le secteur assure de l’emploi à une large partie de la population de la région d’Essaouira. L’objectif est d’abord moderniser la flottille de pêche. Et d’encourager l’installation de PME/PMI essentiellement orientées vers l’agroalimentaire, à condition d’être compatibles avec la vocation culturelle d’Essaouira et de ne pas être polluantes. Le programme de la deuxième édition des «Nuits du Patrimoine» a aussi fait la part belle à l’artisanat. Les produits du terroir d’Essaouira, notamment l’huile d’argan et ses dérivés, ont également été à l’honneur. A l’évidence, Essaouira conforte sa réputation en tant que destination culturelle mondiale.


Université conviviale

La 6e édition de «l’Université conviviale» prévue pour la mi-septembre dressera le bilan des réalisations programmées lors des travaux de la précédente session. La grande manifestation organisée par l’Association Essaouira-Mogador et la province ouvre des chantiers de développements sur plusieurs fronts. D’ailleurs, de nombreux grands projets ont été initiés grâce à l’Université conviviale. A noter l’extension de l’aéroport, la double voie rapide pour relier Essaouira à l’autoroute, le barrage Oued Ksoub ou encore la réhabilitation du quartier Mellah.De notre correspondant, Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc