×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Tribune

Entreprises Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:457 Le 05/03/1999 | Partager

· Le Groupe Sabena affiche de bonnes performances
Le chiffre d'affaires consolidé du Groupe Sabena est passé de 72,1 milliards de Francs belges (18,7 milliards de DH) en 1997 à 86,8 milliards en 1998 (22,7 milliards de DH). Cette performance est due à la forte croissance du nombre de passagers et la progression des activités industrielles dans l'ensemble des départements et filiales du Groupe. Le résultat d'exploitation du Groupe avant charges financières et impôts est de 2,7 milliards de Francs belges (700 millions de DH), soit plus de 4 fois le résultat dégagé en 1997. En 1999, Sabena entend poursuivre le développement de ses activités, mais à un rythme moindre qu'en 1998. L'objectif est toutefois de transporter plus de 10 millions de passagers dans l'année.

· Bull annonce 1.800 suppressions d'emplois en 1999
Le PDG du groupe informatique français Bull vient d'annoncer que le groupe supprimera 1.800 postes nets en 1999 et que le plan de redéploiement prévoit des transferts de compétences de certains secteurs vers d'autres. Il a par ailleurs confirmé que l'Etat, qui détient encore 17,3% du capital, n'a pas vocation à rester chez Bull et cherche un autre partenaire.

· Les télécoms grecques enregistrent des résultats en baisse
L'entreprise grecque de télécommunications, OTE, en cours de privatisation, a achevé l'année 1998 avec un bénéfice avant impôts de 982 millions de Dollars. Mais ces résultats sont en baisse par rapport à ceux de 1997. L'entreprise impute cette baisse à l'entrée sur le marché de la téléphonie mobile et à des changements législatifs sur les amortissements de dettes. Détenue à 66% par l'Etat, après trois privatisations de tranches de son capital, l'OTE est la première entreprise grecque cotée à Wall Street. A terme, le gouvernement a prévu de poursuivre sa privatisation à hauteur de 49%.

· BNP vise le Lyonnais et sort un bénéfice en hausse
La BNP a enregistré en 1998 un bénéfice net de 7,3 milliards de Francs (11,5 milliards de DH) en hausse de 23% par rapport à l'année précédente. Le produit net bancaire s'est élevé à 48,315 milliards de Francs en hausse de 9,6% sur 1997. La banque a fait valoir ses bons résultats pour apparaître comme le meilleur partenaire possible pour Le Crédit Lyonnais, en voie de privatisation. La BNP serait favorable à un schéma de privatisation dans lequel un partenariat industriel serait noué dès le départ entre Le Crédit Lyonnais et un banquier actionnaire.

· Renault annonce un bond de son bénéfice
Renault vient d'annoncer un bond de 63% de son bénéfice net en 1998. Le président du constructeur automobile français s'est félicité que 1998 ait été "une année de succès, une étape réussie dans l'objectif de croissance rentable à long terme". Cette réussite a été attribuée au succès des derniers modèles (Clio II, Kangoo, Mégane Scenic) et à l'internationalisation du groupe. Pour 99, l'entreprise a reconfirmé qu'elle étudiait la possibilité d'une alliance avec le constructeur japonais Nissan.

· Hoechst abandonne progressivement la chimie
Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Hoechst a annoncé la finalisation de la vente de sa filiale Herberts, producteur de laques pour l'industrie et l'automobile, à l'Américain Dupont pour un montant de 1,6 milliard d'Euro (130 milliards de DH). Ce désengagement entre dans le cadre de la stratégie de Hoescht, qui se transforme en un groupe voué essentiellement aux "sciences de la vie" (pharmacie, phytosanitaires, santé animale, diagnostic) et abandonne progressivement la chimie.


Alcatel se renforce dans le Net


Le groupe de télécommunications Alcatel vient d'annoncer le rachat, pour 2 milliards de Dollars (18 milliards de DH), de l'Américain Xylan Corp, une acquisition qui permettra au Français de se renforcer sur le marché en forte croissance de la transmission de données par Internet. Alcatel avait déjà annoncé en juin le rachat de l'Américain DSC Communications Corporation (qui a de fortes positions sur les communications fixes et mobiles). Selon le PDG d'Alcatel, le rachat de Xylan lui permettra de devenir "un acteur mondial de premier plan dans le domaine d'Internet". En vertu de l'accord signé entre les deux sociétés, Alcatel lancera une offre publique d'achat (OPA) sur la totalité des actions de l'Américain au prix de 37 Dollars par action.

Nadia BELKHIYAT (A.F.P)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc