×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Entreprises innovantes
Londres surclasse Paris

Par L'Economiste | Edition N°:3370 Le 27/09/2010 | Partager

. Les lourdeurs administratives entravent le processus d’innovation . 42% du montant total de capital-investissement dans l’UE investi au Royaume-Uni SUR le papier, la région parisienne est «le temple» de l'innovation en Europe, devant Stockholm, Berlin, Amsterdam, Londres, Barcelone et Milan, mais, dans l'esprit des décideurs, la capitale britannique est en tête. Car, l’attractivité, c’est aussi une affaire de perception. Une étude effectuée par les consultants de Deloitte pour l’association Paris-Ile-de-France le confirme. Son objectif: déterminer si l’image perçue reflète la réalité, si la capacité d’innovation de Paris est réellement reconnue. Il en ressort que certains indicateurs clefs tels que les dépenses en R&D, publiques et privées, rapportées au PIB placent Londres au dernier rang, loin de Paris, 3e derrière Stockholm et Berlin. La capitale française occupe une place importante sur les secteurs de pointe de l’innovation (biotechnologie, nanotechnologie, intelligence artificielle) et se distingue par son ADN créatif, au même titre que Londres (mode, arts, culture, design, graphisme). A Londres, les secteurs les plus représentés sont surtout les services financiers, les services IT, les médias et les industries de la création. L'avantage de Londres tient, entre autres, à l'avance britannique en matière de capital-investissement. Dans les pays anglo-saxons, «les investisseurs viennent souvent de l'industrie ou de la création d'entreprises et comprennent les besoins des entrepreneurs. Dans le modèle continental, les banques restent les principaux acteurs du financement de l'économie», constatent les auteurs de l'étude. Le Royaume-Uni surclasse les pays d’Europe continentale avec plus de 22 milliards d’euros investis en 2008, soit près de 42% du montant total de capital-investissement au sein de l’Union européenne, et ce malgré une baisse d’environ 45% entre 2006 et 2008. Par ailleurs, de nombreux acteurs privés se disent désorientés et mentionnent les difficultés de gouvernance de l’innovation liées au «mille-feuilles» administratif particulièrement épais de la région francilienne. Globalement, Londres est identifiée comme la métropole européenne la plus performante en matière d’innovation et la plus attractive en termes de perspectives de carrière et de rémunération des chercheurs. Paris est perçue en tête pour la qualité des chercheurs, les performances dans certains secteurs de pointe et l’attractivité pour l’implantation d’un centre de recherche.J. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc