×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Enquête TI
Les entreprises ont encore besoin de s’équiper

Par L'Economiste | Edition N°:3369 Le 24/09/2010 | Partager

. PC, web et formation, des marchés à prendre . Qui sont les secteurs demandeurs?DANS les entreprises, le Maroc numérique se porte relativement bien! L’Observatoire des technologies de l’information nous apprend, dans son enquête annuelle, que le nombre d’ordinateurs par employé a légèrement augmentée: 0,6 ordinateur/employé. Soit plus d’un ordinateur pour deux personnes. Le recours à l’informatique ne s’impose pas forcément à l’ensemble des salariés. C’est particulièrement le cas dans le secteur primaire (agriculture, pêche…) et dans le BTP où la sueur prime généralement sur le clavier. Mais les temps changent. En termes d’équipement informatique, le secteur technologique est «naturellement» le mieux muni. Le parc, lui, est majoritairement composé de PC fixes (80%). Deux tendances à relever en 2009. Primo, l’ordinateur portable gagne relativement du terrain. Secundo, les entreprises n’hésitent pas à changer les ordinateurs ayant plus de 3 ans. Où vont les anciens PC? Partent-ils tous à la décharge, sont-ils revendus aux salariés ou bien sont-ils donnés à des associations? L’enquête ne le précise pas. Mais certaines entreprises vendent leurs ordinateurs contre un prix modique au personnel. Question de réduire le coût d’investissement en informatique. D’ailleurs, sur 500 entreprises, 9% ont investi l’année dernière en technologie de l’information. Le secteur des technologies a quasiment triplé l’investissement (25%). Il est suivi loin derrière par le secteur des services et du transport (7%)… Les équipementiers ont tout intérêt à mieux percer des secteurs tels que l’agriculture, l’industrie ou la construction. Et où l’investissement est en dessous de la moyenne relevée (9%). Pour la formation, là aussi il y a encore des terrains à conquérir pour les formateurs et les consultants cette fois-ci. Certes, le budget des 500 entreprises sondées ne dépasse pas les 6%. Mais en comparant entre 2008 et 2009, on constate qu’il ne cesse d’augmenter. Les hausses les plus significatives reviennent au secteur primaire, de l’industrie et de la construction. Ceci confirme encore une fois qu’il y a un réel besoin à combler et donc de bonnes affaires à saisir. Pour l’internet, les entreprises sont quasiment toutes connectées (93%). Les salariés s’en servent d’abord pour envoyer des e-mails, chercher de l’information et fournir des services pour les clients. Se connecter aux réseaux sociaux ne figure pas dans l’enquête de l’ANRT. Les sites de Facebook et Twitter ont été pourtant bloqués dans plusieurs entreprises «soucieuses» d’éviter la perdition du temps de travail. La connexion ADSL domine, mais l’internet 3G (internet sans fil) continue sa percée. Le parc de la 3G a dépassé la barre d’un million d’abonnés. Wana est certes leader dans ce marché sauf qu’elle a perdu du terrain face à Maroc Telecom. Dans ce segment, les opérateurs télécoms ont encore de la marge. La mobilité, sérieux atout pour les salariés d’une entreprise qui se veut concurrentielle, suppose aussi avoir un bureau mobile avec internet compris. Changer les méthodes de travail, créer donc de nouveaux besoins. Autre marché à percer, celui du web et du multimédia. Seules 40% des entreprises interrogées ont un site web avec toujours une large avancée pour les secteurs des technologies, des services et du transport. Les extensions en «.ma» et «.com» demeurent les plus répandues.Faiçal FAQUIHI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc