×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Tribune

Encore un machin bidule aux droits de l’Homme
Par Fatiha DAOUDI, militante des droits humains

Par L'Economiste | Edition N°:3503 Le 07/04/2011 | Partager

Par pitié, quelqu’un peut-il m’aider? Des questions qui me turlupinent et provoquent une migraine. Pouvez-vous me dire quelle est la portée de la nouvelle Délégation interministérielle aux droits de l’Homme?
Mais d’abord dites-moi ce qu’est une Délégation interministérielle? Est-ce un organe qui fait partie du gouvernement? Auquel cas c’est un petit remaniement ministériel qui ne dit pas son nom. Ensuite, il me semble légitime de se demander quelle qualité donne cette nomination à Mahjoub El Haiba? La qualification de Délégué interministériel me pose problème. Est-ce la même chose qu’être un secrétaire d’Etat?
Si l’on se tient à la déclaration du Délégué en personne Mahjoub El Haiba à la MAP: «la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme assurera le suivi et la coordination de l’action des départements gouvernementaux concernés et des politiques publiques en matière de défense et de promotion de ces droits».
Est-ce que cette nomination se justifie après la toute récente installation du Conseil national des droits de l’Homme? Force déclarations publiques nous ont fait comprendre que ce Conseil aurait les coudées franches dans le domaine des droits de l’h-Homme.
La Délégation ne fait-elle pas double emploi avec le conseil? Ne vient-elle pas pour l’empêcher d’avoir des coudées trop franches? Si on me répond que la Délégation ne s’occupe que de l’action gouvernementale je rétorquerais qu’il aurait mieux fallu, à ce moment-là, ressusciter le ministère des droits de l’Homme et ainsi procéder à un remaniement ministériel en bonne et due forme?
Puis autre question qui me tourmente: Mahjoub El Haiba a-t-il donné une impulsion telle aux droits de l’Homme lors de son passage au défunt CCDH au point de mériter ce poste fait sur mesure? Si c’est le cas, je ne suis pas au courant ou tout simplement nous ne vivons pas dans le même pays.
En attendant vos réponses, je reste perplexe ce qui n’arrange pas du tout ma migraine.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc