×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:58 Le 17/12/1992 | Partager

    . Terraillon ne sera pas vendue à ses salariés

    Terraillon, filiale à 67,25% du groupe Bernard Tapie Finance (BTF), spécialisée dans les activités de pesage grand public, ne sera pas rachetée par ses salariés, en raison de la réticence de ses partenaires financiers à participer à l'opération. Affecté dans ses comptes par une perte de 16,34 millions de Francs enregistrée par sa filiale, BTF avait décidé en Juillet dernier de s'en défaire. La transaction devait lui rapporter près de 110 millions de Francs.

    . Nouveau dégraissage chez General Motors

    Le constructeur américain General Motors a annoncé, Jeudi dernier, la fermeture de 9 autres usines, employant au total 17.950 personnes. Cette nouvelle mesure porte à 23 le nombre de sites à supprimer ou à vendre, 14 sites étant déjà visés par le plan de restructuration mis en place en 1991. Au départ, le premier des “Big Three” prévoyait l'abandon de 21 sites d'ici à 1995, soit 74.000 emplois menacés. Grâce à ce tour de vis supplémentaire, la firme américaine entend réduire ses capacités annuelles de production à 5,4 millions de véhicules en 1995.

    . Sanofi crée un joint-venture au Vietnam

    Sanofi et un industriel pharmaceutique vietnamien, dont l'identité n'a pas été révélée par la presse française qui a rapporté l'information, ont paraphé un accord pour la création d'une société commune. Celle-ci est destinée à la commercialisation des produits pharmaceutiques des deux associés. Sanofi, qui réalise un volume de ventes directes (c'est-à-dire hors joint-ventures) de 500 millions de Francs en Asie, n'était pas encore présent au Vietnam, un marché en croissance rapide, précise la firme européenne.

    . Amélioration des ventes de Lectra Systèmes

    Les ventes cumulées, depuis Janvier 1992, de Lectra Systèmes, société girondine qui fabrique des machines CFAO pour le textile, sont en hausse de 10% par rapport à la même période de 1991. Mais, au troisième trimestre, son chiffre d'affaires a légèrement diminué, passant de 178 millions de Francs en 1991 à 176 millions cette année. Pour l'ensemble de l'exercice en cours, la société française table sur un bénéfice compris entre 2 et 8 millions de Francs.

    . Rhône-Poulenc pousse ses pions en Algérie

    Le groupe pharmaceutique français Rhône-Poulenc Rorer va construire, en association avec des partenaires algériens et des leaders de la pharmacie mondiale, une unité de production. Baptisée Sorephal, cette société mixte de droit algérien sera détenue à hauteur de 35% par le chimiste français et de 40% par les laboratoires publics algériens. Le reste (25%) est partagé entre Hoechst, Roussel, Parke-Davis, Ciba-Geigy, Bristol Myers Squibb et Boehringer Ingelheim.

    La nouvelle entité, qui va nécessiter un investissement de quelque 370 millions de Francs, se chargera dans un premier temps de l'importation et de la distribution en Algérie des produits des laboratoires associés.

    . Voiture électrique: Les “Big Three” en pourparlers

    Afin de se conformer à la réglementation californienne sur la pollution qui entrera en vigueur en 1998, General Motors, Ford et Chrysler négocient actuellement la création d'un projet commun de production de voitures et de camions électriques. Jusqu'à présent, c'est la General Motors qui est la plus avancée dans ce domaine. Elle a déjà investi 400 millions de Dollars.

    . Le Club Méditerranée a clos son exercice 1992 sur des bénéfices

    Le Club Méditerranée, qui avait enregistré des pertes de 17 millions de Francs en 1991, a réalisé pour l'exercice 1992, achevé le 31 Octobre, un bénéfice net (part du groupe) de 160 millions de Francs. “Le non-renouvellement des charges exceptionnelles enregistrées l'an dernier sur les participations du groupe dans le transport aérien” explique en majeure partie cette performance, selon des responsables du leader mondial des villages de vacances.

    . Philips restructure son activité Electronique industrielle

    Le département Electronique industrielle de la société néerlandaise Philips, employant 6.800 personnes, deviendra au 1er Janvier prochain un holding regroupant onze filiales, selon un journal interne Philips News.

    Cette restructuration, qui devrait permettre à Philips de mieux se concentrer sur des segments spécifiques et de jouir d'une relative souplesse organisationnelle, entraînera des suppressions de 300 emplois. Philips Electronics N.V., unique actionnaire de la société holding, parle même de licenciement.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc