×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Marchés Financiers

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:661 Le 16/12/1999 | Partager

· OIT: Réunion sur la sécurité des pêcheurs
«La sécurité et la santé dans l'industrie de la pêche», tel est le thème de la réunion de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) qui se déroule à Genève du 13 au 17 décembre. Le Maroc y participe. C'est l'un des pays qui emploient un nombre important de pêcheurs avec plus de 99.343 personnes.
Comme l'indique son thème, la réunion n'aborde pas l'épineux débat sur le renouvellement de l'accord de pêche avec le Maroc qui préoccupe l'UE. Les discussions sont axées essentiellement sur les risques encourus par les pêcheurs dans leur travail et les mesures pour y faire face. C'est l'un des métiers les plus dangereux du monde, relèvent les intervenants. En effet, près de 24.000 pêcheurs et autres personnes engagés dans l'industrie de la pêche à travers le monde, périssent chaque année dans des accidents professionnels. Le taux de mortalité des pêcheurs est huit fois supérieur à celui des chauffeurs professionnels de véhicules à moteur, 16 fois supérieur à celui des pompiers et des policiers et plus de 40 fois supérieur à la moyenne mondiale. Des employeurs, des travailleurs ainsi que des membres de gouvernements chargés du secteur de la pêche ont fait le déplacement pour débattre sur des questions de sécurité et des conditions de travail.

· Ligue des Marocains Sahraouis: Campagne médiatique en Europe
La Ligue des Marocains sahraouis établis en France et en Europe prépare une campagne médiatique en Europe pour faire connaître la question du Sahara marocain, selon le président de cette ligue, M. Zini Idriss Moulay Al Mehdi. Celui-ci a indiqué que l'objectif de cette ligue consiste à unifier les rangs des Sahraouis résidant à l'étranger.
Créée en 1982, la ligue oeuvre également à résoudre les problèmes des Sahraouis résidant à l'étranger et à lutter contre la propagande et les manoeuvres du «polisario». L'organisation compte actuellement 400 membres actifs sur un total de 700 adhérents.

· Lutte contre l'immigration clandestine
Les autorités judiciaires marocaines ont entamé récemment des poursuites contre les personnes impliquées dans l'organisation de l'immigration clandestine vers l'Espagne, selon le parti socialiste espagnol ouvrier, citant le Consul Général du Maroc à Las Palmas.
D'après ce parti, le Maroc a la double tâche dans la lutte contre ce phénomène du fait qu'il est ''à la fois pays de départ de l'émigration et d'accueil d'immigrés provenant de pays voisins subsahariens''.
· Le dossier Ben Barka à la Commission du secret-défense
Une partie du dossier concernant Mehdi Ben Barka a été transmise à la Commission consultative du secret de la défense nationale selon l'avocat de Bachir, fils de M. Ben Barka, rapporte l'AFP.
La Commission a deux mois pour se prononcer sur la levée du secret-défense. Le dossier était sous-scellé depuis 20 ans.
Les pièces ont été transmises le 28 octobre dernier au Ministère français de la Défense qui les a lui-même transmises à la commission, a précisé l'avocat. La commission donne un avis consultatif, la décision finale appartenant au Ministère de la Défense.

· Pour la création d'un Parlement arabe unifié
La Commission de l'Union Interparlementaire Arabe (UIPA), chargée de promouvoir la solidarité arabe, réunie lundi à Beyrouth, s'est prononcée pour la création d'un parlement arabe unifié comme «concrétisation de la volonté de la communauté arabe» et une réalisation dans la voie de l'unité arabe.
La création de ce Parlement devrait intervenir sur base d'un accord international signé par les Etats arabes en conformité avec leurs législations et leurs constitutions et en tenant compte des spécificités de chacun d'eux, souligne la commission.
La structure et le statut du Parlement arabe seront à l'ordre du jour du prochain congrès de l'UIPA, en février 2000 à Alger.
La commission parlementaire arabe créée à cette occasion est composée des présidents de Parlements de huit pays (Maroc, Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Palestine et Syrie) ainsi que du secrétaire général de l'Union.

Wissal SEGRAOUI (AFP, MAP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc