×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:32 Le 04/06/1992 | Partager

· Les Nations Unies menacées de faillite financière
L'Organisation des Nations Unies (ONU) connaît une fois de plus de très sérieux problèmes de trésorerie qui mettent en danger son travail.
Au 30 Avril, les arriérés de paiements dûs à l'ONU par les pays membres s'élevaient à 1,9 milliard de Dollars, dont 1,1 au titre du budget régulier fixé à 1,2 milliard de Dollars pour 1992, et 800 millions au titre du financement des opérations de maintien de la paix.
Sur 175 membres, seuls 14 ont entièrement payé leur participation à l'Organisation, les principaux pays endettés vis-à-vis de l'ONU étant les Etats-Unis, avec des arriérés de paiements de 863 millions de Dollars au 30 Avril, la Russie (341 millions), le Japon (158 millions), l'Allemagne (103 millions) et l'Afrique du Sud (68 millions).

· Japon: premier investis-seur mondial en 1991
Le Japon a devancé l'Allemagne en matière d'investissements à l'étranger à la fin de l'année 1991. Son actif dans les autres pays a en effet dépassé de 383,07 milliards de Dollars ses dettes à leur égard, d'après les estimations du Ministère des Finances Japonais.
Ce chiffre représente une hausse de 16,8% par rapport à 1990. Avec des investissements à l'étranger d'une valeur de 2.006,52 milliards de Dollars (+8%), le Japon aura ainsi détrôné l'Allemagne qui était devenue le plus gros détenteur d'actifs à l'étranger en 1989.

· Décret d'application de la nouvelle loi française sur les chèques sans provisions
La nouvelle loi sur les chèques sans provisions est entrée en vigueur le 1er Juin.
Ce texte vise à enrayer "les contentieux" de masse à travers une dépénalisation des chèques sans provision" et une plus grande responsabilité des émetteurs de chèques et des banques. Il modifie profondément le dispositif législatif actuel. Ainsi, pour l'émetteur de chèque sans provision, le principe de l'interdiction bancaire d'un an est écarté. Cette suppression a pour but de lutter contre "la relative impunité des tireurs de chèques en bois". Ces derniers devront rembourser le montant du chèque et, le cas échéant, payer au profit du Trésor Public une pénalité libératoire. La nouvelle loi associe, en outre, davantage les banquiers à lutter contre les chèques sans provisions.
En effet, ils devront contrôler "systématiquement la situation de leurs clients auprès des différents organismes détenteurs de fichiers avant d'accorder de nouveaux chéquiers sous peine d'être eux-mêmes pénalisés".

· Le salaire minimum russe est porté à 900 Roubles
Boris Eltsine a fixé par décret le nouveau salaire minimum mensuel à 900 Roubles, soit un peu plus de 8 Dollars américains, à dater du 1er Juin.
Déjà porté à 342 après les hausses de prix de Janvier, il était passé à 600 Roubles environ en Avril.
Les bourses d'étudiants ont été également portées à 900 Roubles, contre 70 Roubles en 1991.
Une prime de 2.700 Roubles sera, en autre, octroyée aux couples à la naissance de chaque enfant.

· L'Accord Multifibre resterait en vigueur jusqu'en 1994
L'enlisement des négociations du GATT devrait entraîner un nouveau report d'un an du régime des échanges internationaux dans le textile-habillement.
Ce dossier, beaucoup moins sensible que le dossier agricole, porte sur plus de 240 milliards de Dollars d'échanges commerciaux chaque année.
L'enjeu porte sur la mise en place d'un système de substitution à l'Accord Multifibre (AMF), régime dérogatoire aux règles du GATT instauré en 1974 et prorogé à quatre reprises. Une première échéance pour l'élaboration d'un système transitoire permettant de réintégrer le textile-habillement avait été fixée au 31 Juillet 1991, mais face aux difficultés de négociations, l'AMF a été prolongé de 18 mois jusqu'au 1er Janvier 1993.

· La CEE accorde 80 millions d'Ecus aux régions françaises
La commission européenne a décidé de débloquer 80 millions d'Ecus (560 millions de Francs) pour soutenir et faciliter la reconversion industrielle de certaines régions de France.
La Lorraine va ainsi bénéficier d'un concours de 28,9 millions d'Ecus, la région Provence-Alpes- Côtes d'Azur recevra 15,7 millions d'Ecus, la région Midi-Pyrénées 15,4 millions d'Ecus, la Basse Normandie se voit dotée d'une enveloppe de 10,7 millions d'Ecus tandis que le Languedoc-Roussillon va bénéficier d'un concours de 10,3 millions d'Ecus.

· Forte croissance économique au Mexique
Le Mexique a connu une croissance économique de 4,2% au premier trimestre, soit le plus fort accroissement du produit intérieur brut (PIB), depuis 1982. Le secteur des services a fait preuve du plus grand dynamisme avec une progression de 4,7%, a indiqué le Ministère des Finances dans un communiqué.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc