×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:29 Le 14/05/1992 | Partager

    · La Lettonie émet sa propre monnaie
    La Lettonie a décidé de mettre en circulation, dès Jeudi dernier un "Rouble Lettonien", paritairement au Rouble Russe. Les banques ne verseront donc plus que des Roubles lettoniens et tous les salaires seront payables en devise nationale.
    D'après l'agence Interfax, cette décision résulte de la pénurie actuelle de Roubles Russes. Selon le gouvernement letton, la Russie ne fournit pas de liquidités suffisantes, contrairement aux accords signés entre les deux pays.

    · Un plan européen de reconversion pour les agents en douane
    L'abolition des fontières entre les pays de la CEE, au 1er Janvier 1993, devrait entraîner la suppression de 63.100 emplois.
    Pour remédier à cette situation, le commissaire européen à la Fiscalité, Mme. Christiane Scrivener, a annoncé que le secteur des agences en douane va bénéficier d'un plan européen de reconversion. La Commission y participera à hauteur de 400 millions d'Ecus, soit 20% du coût global de la reconversion des douaniers.

    · La grande Breta-gne desserre sa politique monétaire.
    La Banque d'Angleterre a baissé ses taux d'intérêts de 10,5 à 10%, Mardi 5 Mai, "profitant ainsi de l'affaiblissement récent du Mark, de la bonne tenue de la Livre, liée à la victoire électorale des conservateurs, et de la réduction de l'inflation".
    Une baisse qui devrait, selon le gouvernement Major, relancer l'économie puisque "maintenant que l'élection est passée, il est très clair que la confiance revient" a déclaré Norman Lamont, chancelier de l'Echiquier.
    · Les exportations de la Russie se dégradent
    Les exportations de la Russie ont chuté de 20% environ au premier trimestre 92 alors que les importations ont augmenté de 15%. Une des principales explications de cette baisse est l'amputation des revenus des exportateurs par de nouvelles taxes.
    Contre 60% auparavant, les exportateurs ne "perçoivent" plus que 40% de leurs revenus.
    En outre, et en raison de la libération des prix entrée en vigueur depuis le 2 Janvier, les entrepreneurs se sont tournés vers le marché domestique.

    · Le plan quinquennal tunisien prévoit une croissance de 6% par an.
    Le VIIIème plan quinquennal 1992-1996, présenté à Tunis, Lundi 4 Mai prévoit un taux de croissance économique de 6% par an, un taux d'inflation limité à 5% d'ici à 1996 et la création de quel-que 320.000 emplois. Outre ces principaux objectifs, le ministre Mustafa Kamel Nabli a cité une augmentation annuelle de 9,6% des investissements (prix constants de 1990) et une réduction progressive du déficit budgétaire (à 1,2% du PNB) et de l'endet-tement du pays (à 42,5%).

    · Le ministre allemand des Finances présente son plan d'économies budgétaires.
    C'est dans une atmosphère politique et sociale empoisonnée que le ministre allemand des Finances Theo Waigel a annoncé, Mardi 5 Mai, une réduction du déficit budgétaire de l'Etat Fédéral à 40 milliards de Marks pour 1993 et à 25 milliards en 1995, avec une limitation à 3% de l'augmentation des dépenses publiques. Le ministre a, en même temps, présenté un "collectif" budgétaire pour 1992 qui devrait permettre de diminuer le déficit fédéral de 0,6 milliard à 44,7 milliards de Marks. Ce collectif prévoit d'augmenter les dépenses fédérales de 3,8 milliards à 425,9 milliards, qui seront financées par des recettes fiscales supplémentaires et des économies budgétaires totalisant 4,4 milliards de Marks.

    · Accroissement de l'aide japonaise au tiers-monde.
    Selon le ministre des Affaires Etrangères, l'aide japonaise aux pays en voie de développement a enregistré une hausse de 6,4% en 1991 pour atteindre le chiffre de 212,52 milliards de Yens. Ainsi, l'Afrique a reçu 33,1% de cette aide, l'Amérique Latine 10,1%, le Moyen Orient 5,5% et les pays d'Asie 47,6%.·En 1991, la production égyptienne d'hydrocarbu-res a augmenté de 3%.
    La production de gaz et de pétrole a augmenté de 3% en 1991 par rapport à 1990. Les recettes des exportations pétrolières ont, par contre, baissé de 6,5%, à 380 millions de Dollars. En 1991, la production du brut a atteint 876.652 barils par jour, en hausse de 1,7% par rapport à 1990, alors que la production de gaz naturel, qui s'est établie à 6.890.000 tonnes, a progressé de 12,8%.


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc