×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:28 Le 07/05/1992 | Partager

    · Le FMI dénonce la gravité de la situation économique grecque
    Dans un rapport remis au Ministère de l'Economie, des experts du FMI ont exprimé leur inquiétude face à l'évolution de l'économie grècque.
    Selon la presse locale, le rapport mettrait l'accent sur les difficultés dues au service de la dette et l'insuffisance des mesures prises pour réduire les déficits publics. Pour remédier à cette situation, les représentants du FMI auraient préconisé une réduction des dépenses budgétaires, des dispositions contre l'évasion fiscale et une importante diminution du nombre des fonctionnaires.
    La Grèce avait, quinze jours avant le rapport du FMI, déjà subi les récriminations de Bruxelles: "si la Grèce veut participer à l'Union Economique et Monétaire, un plan d'ajustement très substantiel et vigoureux est immédiatement nécessaire."

    · Investissements français à l'étranger affectés par la crise
    Les investissements français à l'étranger ont baissé de 32%, selon la troisième enquête menée par la Banque de France.
    Malgré cette chute, la France reste en tête des investissements mondiaux, avec 219 opérations en 1991, contre 324 en 1990.
    Outre le nombre des opérations, une nette baisse de leur coût moyen a pu être constatée: celui-ci est en effet tombé à 721 millions de Francs en 1991 alors qu'il était de 1,254 milliard un an plus tôt, soit une régression de 40%.
    Géographiquement, l'Europe et l'Amérique du Nord constituent la zone de prédilection des investissements français (93%) même si quelques projets ont vu le jour en Afrique. Par secteurs, l'étude de la Banque de France a révélé un recul de l'industrie au profit de l'informatique, des services (aux collectivités notamment) et de la publicité.

    · Le marché unique européen nuirait au monde arabe
    D'après une récente étude du Fonds Monétaire Arabe (FMA), l'avènement du marché unique européen est jugé préjudiciel aux efforts de développement dans le monde arabe en raison de l'attrait qu'il pourrait exercer sur ses ressources financières. "L'émergence des bourses de valeurs dans l'Europe com-munautaire se traduira par l'application d'un marché géant, qui pourrait attirer une grande partie des ressources financières arabes", a déclaré le Directeur du FMA, Ossama Al-Fakih.

    · CEE: la guerre contre les écarts de prix des voitures
    Le Commissaire Européen à la Concurrence Leon Brittan s'attaque aux écarts de prix pratiqués, dans la CEE, pour un même modèle d'automobile. "J'ai l'intention d'engager des procédures d'infraction contre les distributeurs et les constructeurs d'automobiles, dans les cas où la Commission a la preuve que des importations parallèles entre marchés nationaux ou des ventes transfrontalières de distributeur à distributeur sont délibérément entravées", a-t-il menacé. L'étude des services de la concurrence indique, en effet, des écarts de prix pouvant atteindre jusqu'à 55% par modèle, les tarifs les plus élevés étant relevés au Royaume-Uni et en Espagne. En outre, les écarts de prix les plus élevés sont pratiqués par Mazda (55% pour le modèle Mazda 626), Ford (48% pour Ford Fiesta) Peugeot SA (37% pour la Cotroën AX) et Volkswagen (24% pour l'Audi 80).

    · La Tunisie reçoit 75 millions de Dollars pour l'éducation
    La Tunisie et la Banque Mondiale ont signé un accord de prêt de 75 millions de Dollars destiné à l'amélioration de l'infrastructure de l'enseignement supérieur.
    Ont signé cet accord, le Ministre Tunisien du Plan, M. Mustapha Nabili et le Vice-Président de la Banque Mondiale pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, M. Ciao Koch-Weiser

    · L'Italie et la France signent une charte du commerce frontalier
    L'Union patronale et industrielle des Alpes-Maritimes (UPIAM) et l'Union du Commerce de la province d'Imperia ont signé, Lundi 27 Avril, à Cannes, une charte du commerce frontalier. Celle-ci prévoit l'établissement de relations "plus étroites entre les commerçants et consommateurs frontaliers".
    Une campagne de publicité commune entre les deux pays servira de support à l'opération.

    · Le Portugal propose de limiter à 27,7% la baisse du prix des céréales
    Dans le cadre de la réforme de l'Europe verte que les Douze s'efforcent de mettre en oeuvre, le Portugal a proposé à Luxembourg de baisser de 27,7% le prix des céréales jusqu'en 1996. Proposée dans un document remis au conseil des Ministres de l'Agriculture de la CEE réuni les 28 et 29 Avril, cette réduction est moins sévère que celle initialement suggérée (35%).

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc