×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:74 Le 08/04/1993 | Partager

Gatt: Départ de M. Dunkel le 30 juin

M. Arthur Dunkel, le directeur général du Gatt (General Agreement on Tariffs and Trade) va abandonner ses fonctions le 30 juin prochain.

Après avoir passé plus de dix ans à la tête de l'organisation internationale, M. Dunkel ne demandera donc pas une nouvelle prorogation de son mandat. Celui-ci avait déjà été prolongé de six mois en décembre dernier.

La nouvelle administration américaine aurait souhaité qu'il reste en poste jusqu'à la conclusion de l'Uruguay Round, lancé en 1986.

N'envisageant pas une conclusion avant l'été, M. Dunkel a préféré se retirer.

Son départ témoigne, selon la presse étrangère, de la lassitude de n'avoir pas pu mener à terme "la plus ambitieuse négociation commerciale de l'histoire".

Le numéro deux du Gatt, l'Américain Charles Carlisle, a également annoncé son départ pour l'été. Les 106 Etats membres de l'organisation se sont déjà mis en quête d'un nouveau directeur général. Les noms de successeurs sont nombreux. Celui de l'ancien commissaire européen à la concurrence, l'Irlandais Peter Sutherland, est cité entre autres .

Agriculture: Baisse du revenu communautaire

En raison d'une chute de 15,2% des prix à la production des cultures végétales, le revenu des agriculteurs de la CEE a reculé de 3,5% en 1992, selon l'office communautaire des statistiques Eurostat. En 1991, rappelle l'office, il avait progressé de 2,3%.

Ce revenu, qui représente une moyenne bien sûr, masque les disparités existant entre les différents pays membres de la Communauté.

Les plus fortes baisses du revenu agricole ont été enregistrées au Danemark (10,6%), en Grèce (10,1%), en Espagne (9,6%), au Portugal (8,7%), en Belgique (5,3%) et en Italie (4,1%)

La diminution du revenu des agriculteurs français n'a diminué que de 0,9 %

En revanche, les revenus britanniques, allemands, luxembourgeois et irlandais ont progressé de 2, 2, 2, 5, 6, 9 et 16,5% respectivement.

Pour M. Steichen, commissaire européen chargé de l'Agriculture, la nécessité d'une réforme de la politique agricole commune est confirmée par la chute du revenu agricole.

Pêche: La CEE crée un instrument d'orientation

La Commission européenne a décidé de créer un "instrument financier d'orientation de la pêche" (IFOP). Regroupant l'ensemble des moyens financiers destinés à ce secteur, cet instrument vient combler un vide, puisque la CEE ne disposait pas encore de moyen spécifique pour venir en aide à la pêche.

Parallèlement à la création de l'IFOP, et sous l'effet des restructurations dictées par la crise de certains secteurs de production, la Commission européenne a proposé aux Douze une réforme de l'octroi des financements communautaires.

Il existait jusqu'alors trois fonds structurels: le Fonds Social Européen (FSE), le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et le Fonds Européen d'Orientation et de Garantie Agricole (FEOGA).

Pour lutter davantage contre le chômage, Bruxelles a également proposé d'élargir le champ d'intervention du FSE. Son action devrait désormais s'étendre, entre autres, à la lutte contre le chômage de longue durée et à l'intégration professionnelle des jeunes.

Pétrole: La France allège sa facture

En 1992, les importations françaises d'hydrocarbures ont régressé de 13,5% à 99,5 milliards de Francs contre 115 milliards en 1991.

D'après les statistiques établies par les Douanes françaises, les exportations ont également reculé pour atteindre 13,9 milliards de Francs contre 16,4 un an auparavant. Le solde de la balance hydrocarbures s'est donc élevé à 85 milliards de Francs.

Nafta: Le Mexique menace de se retirer

Le Mexique se dit prêt à renoncer à l'accord de libre-échange nord - américain (Nafta en anglais et Alena en français) conclu l'an dernier avec le Canada et les Etats-Unis, si ces deux pays lui imposent des normes contraignantes en matière d'environnement et de conditions de travail.

En effet, "si les Etats-Unis et le Canada tentent d'imposer des accords parallèles, partant atteinte à sa souveraineté, nous nous retirerons de la table des négociations", a averti l'ambassadrice du Mexique à Ottawa.

Selon la presse étrangère, le Mexique serait le premier bénéficiaire de cet accord de libre-échange.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc