×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:68 Le 25/02/1993 | Partager

L'Espagne prépare un plan de relance

Pour faire face à la détérioration de la conjoncture, le gouvernement espagnol étudie actuellement un plan de relance. Les mesures envisagées visent à donner un coup de fouet à l'emploi, aux investissements par le biais d'incitations fiscales. Comme l'ensemble des programmes économiques lancés par d'autres pays, le plan espagnol contient une politique de grands travaux. Le ministre des Travaux Publics et des Télécommunications, M. Jose Borell avait déjà annoncé aux entreprises de construction son intention de mobiliser 520 milliards de Pesetas. L'objectif premier de ce plan d'urgence consiste à créer de l'emploi, le chômage affectant plus de trois millions de personnes.

Les premiers prêts de l'initiative européenne de croissance dégagée

La Banque Européenne d'Investissement (BEI) a dégagé, mardi 23 février, les premiers prêts de l'initiative européenne de croissance. Le conseil d'administration de la BEI, réuni mardi dernier à Luxembourg, devait en effet distribuer des concours dans le cadre d'une facilité de 5 milliards d'Ecus décidée en décembre dernier, lors du sommet d'Edimbourg. Cette facilité devra être complétée en principe au début de l'année prochaine par le Fonds Européen d'Investissement (FEI).

Sécurité sociale: Un déficit de 12,5 milliards en France

Le ministre français des Affaires sociales, M. René Teulade, a adressé aux membres de la commission des comptes de la sécurité sociale le bilan du régime général de 1992. Selon ces comptes, le déficit, toutes branches confondues, atteint 12,5 milliards de Francs. Le cumul des années 1990, 1991 et 1992 s'établit à 40 milliards environ. De 1990 à 1993, les déficits cumulés pourraient s'élever à 55 milliards, voire les dépasser.

Japon: L'excédent commercial toujours en hausse

En janvier, l'excédent commercial japonais s'est établi à 5,3 milliards de Dollars, en progression de 39,4% par rapport à janvier 1992. Les causes de ce surplus sont toujours les mêmes. La faible demande intérieure a entraîné une baisse de 6,6% des importations. Celles-ci ont atteint 18,9 milliards de Dollars tandis que les exportations ont augmenté de 0,8% à 24,2 milliards.

Etats-Unis: Le déficit commercial se creuse

Le déficit commercial américain a atteint en 1992 84,3 milliards de Dollars, en hausse de 28,9% par rapport à celui enregistré en 1991.

Le déficit avec le Japon s'est creusé de 14,08% pour s'établir à 49,4 milliards contre 43,3 en 1991.

La Hollande décide de privatiser ses chemins de fer

Le gouvernement hollandais a donné vendredi 19 février son aval pour la privatisation des Chemins de Fer nationaux (NS) en l'an 2000.

Il a par ailleurs annoncé qu'il n'accorderait plus la subvention annuelle de 450 millions de Florins destinés aux coûts d'exploitation des NS. A partir de 1994, les NS pourront déjà fixer eux-mêmes leurs tarifs.

Les banques de l'Est vont expérimenter un système de compensation en Ecus

Les dix banques commerciales de l'Europe centrale et orientale, réunies au sein de l'Association Bancaire de Compensation (ABC), vont mettre en place un système de paiement interbancaire utilisant l'Ecu comme monnaie de compte et de règlement. L'objectif est de permettre aux banques privées membres de l'ABC d'effectuer entre elles et entre leurs clients des paiements en monnaie convertible dans un délai de vingt-quatre heures.

Ce système sera mis sur pied en deux étapes. La première dite expérimentale devrait permettre aux banques de l'ABC de se familiariser avec le système de compensation et les marchés monétaires. La seconde étape consistera à mettre en place un clearing.

Assurance: Les Lloyd's taillent dans leurs effectifs

Les Lloyd's, le marché de l'assurance britannique, va supprimer 600 postes d'administration centrale en 1993. Ses effectifs seront ainsi ramenés à 1.600 personnes, selon le directeur général, M. Peter Middleton. Depuis le début de l'année, ils ont déjà supprimé 300 postes.

"Je crois qu'il est possible de servir efficacement le marché avec des effectifs de 1.600 personnes", a fait remarquer M. Middleton.

Ce plan d'austérité a été mis en application suite aux lourdes pertes subies par le marché londonien ces dernières années.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc